MotoGP™ Basics

Retour à l'index

Présentation

Le MotoGP™ est le Championnat du Monde de motocyclisme le plus prestigieux, avec une saison de dix-neuf courses réparties sur quatorze pays, quatre continents, et avec une retransmission télé internationale. Représentant neuf nationalités, les meilleurs pilotes au monde s'affrontent sur des prototypes développés avec les plus hautes technologies par trois constructeurs : Ducati, Yamaha et Honda.

Organisé dès 1949 par la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), le MotoGP™ en est à sa 66ème année. Il s’agit du championnat de sport mécanique le plus ancien et du plus haut niveau de compétition deux-roues avec les trois catégories de Grand Prix. Anciennement ‘500cc’, le championnat a changé de réglementation technique en 2002 pour introduire les moteurs 4-temps et augmenter la capacité maximale à 990cc, devant alors le MotoGP™. En 2007, les règles ont de nouveau changé avec la limitation de la capacité des moteurs à 800cc. Le MotoGP™ est administré par Dorna Sport, qui détient les droits commerciaux, sous la supervision de la FIM depuis 1992.

Le MotoGP™ a une histoire riche avec des Grands Prix qui ont eu lieu partout dans le monde au cours de ces 65 dernières années. Plus de deux millions de personnes sont venues voir le MotoGP sur les circuits en 2013. L’Italie, la Grande-Bretagne, l’Espagne, les Etats-Unis et l’Australie sont les nationalités qui ont remporté le plus de victoires et de titres mondiaux, dont vous pouvez retrouver les chiffres dans la section Résultats & Statistiques.

En dehors de la catégorie reine, deux autres catégories ultra-compétitives font partie du ‘MotoGP™’. Les Championnats du Monde Moto3™ (anciennement 125cc) et Moto2™ (anciennement 250cc) ont leurs propres courses durant les Grands Prix, ce qui signifie que trois Champions du Monde sont couronnés à la fin de la saison.

WEEK-ENDS DE GRAND PRIX

Durant un week-end de Grand Prix, trois courses ont lieu, correspondant aux trois catégories du Championnat du Monde MotoGP :

  • Moto3™ – Cette nouvelle catégorie mono-cylindre, 250cc 4-temps, a remplacé la catégorie 125cc à partir de la saison 2012. Les pilotes doivent avoir un âge se situant entre 16 et 28 ans (25 pour les wild-cards ou ceux qui débutent en Moto3).
  • Moto2™ – Le Moto2 a pris la place de la catégorie 250cc en 2010. Honda est le fournisseur du moteur unique de la catégorie, tandis que Dunlop fournit les pneus. Les motos sont équipées de moteur 600cc 4-temps produisant près de 140ch, et le Moto2 poursuit la tradition du développement de l’excellence de la catégorie 250cc en utilisant des châssis prototypes libres de toute contrainte. Le design et la conception sont libres dans les limites du Règlement Technique des Grands Prix FIM. Le cadre, le bras-oscillant, le réservoir, la selle et le carénage ne peuvent pas provenir d’une moto de série. L’âge minimum des pilotes est de 16 ans.
  • MotoGP™ – La catégorie reine du Championnat du Monde réunit les meilleurs talents moto de la planète. Les moteurs sont, comme dit précédemment, limités à 1000cc (4-temps) et l’âge minimum des pilotes est 18 ans. Les motos engagées sont obligatoirement des prototypes.

Certains Grands Prix accueillent en plus les épreuves de la Red Bull MotoGP™ Rookies Cup, une compétition destinée à révéler les futures stars du MotoGP™.

Un Grand Prix se déroule sur trois jours, les deux premiers étant consacrés aux essais et aux qualifications pour chaque catégorie. En 2013, le MotoGP™ a adopté un nouveau format de qualifications à deux séances : Une première (QP1) réunissant tous les pilotes qui n'étaient pas dans le Top 10 lors des essais libres, puis une seconde (QP2) qui réunit le Top 10 des essais ainsi que les deux pilotes les plus rapides de la QP1. La QP2 détermine l'ordre des douze premières positions sur la grille, les suivantes étant déterminées par le classement de la QP1. Les catégories Moto2™ et Moto3™ conservent un format de qualification classique, et le troisième jour du Grand Prix est celui des courses.

Le nouveau format de qualifications du MotoGP™ :

Les séances d'essais libres de 45 minutes du vendredi matin, après-midi et samedi matin seront conservées mais les chronos enregistrés sur ces trois séances compteront pour les qualifications puisque le classement combiné des trois séances déterminera la participation des pilotes aux séances de qualifications QP1 et QP2.

La séance dénommée QP1 regroupera tous les pilotes classés à partir de la 11ème place sur le classement combiné des essais libres et durera quinze minutes. Les deux pilotes les plus rapides de cette séance auront l'opportunité de rejoindre les dix qui avaient été les plus rapides lors de essais libres, pour une séance QP2 (15 min) qui regroupera donc 12 pilotes et qui déterminera les douze premières positions sur la grille de départ, tandis que les positions suivantes seront données aux autres pilotes dans l'ordre du classement de la QP1.

Afin que les teams et les pilotes puissent avoir le temps de s'adapter, une quatrième séance d'essais, de trente minutes, aura lieu avant les séances de qualifications QP1 et QP2. Cette dernière séance d'essais ne comptera pas pour les qualifications et servira simplement aux pilotes à se préparer pour les QP1 et QP2.

  • 1. Les trois séances d'essais existantes resteront inchangées mais le classement combiné des trois déterminera la participation des pilotes aux séances de qualifications.
  • 2. Les dix premiers pilotes du classement combiné seront conviés à la seconde séance de qualifications (QP2).
  • 3. Tous les autres pilotes participeront à la première séance de qualifications (QP1).
  • 4. Les deux pilotes les plus rapides de la QP1 seront conviés à la QP2, pour un total de 12 pilotes qui se disputeront les douze premières positions de la grille de départ.
  • 5. Les autres pilotes qui participaient à la QP1 et qui n'ont pas pu participer à la QP2 seront qualifiés à partir de la 13ème position, selon le classement établi lors de la QP1.

Après une séance de warm-up pour chaque catégorie, les courses commencent avec l’épreuve Moto3™, suivie de la Moto2™ puis de celle de la catégorie reine, sauf cas exceptionnel. La longueur des courses varient de 95 à 130km et durent généralement 40-45 minutes au cours desquelles les pilotes couvrent un nombre de tours fixe. Les arrêts aux stands sont rares mais autorisés, notamment lorsque les conditions climatiques changent durant la course et que les pilotes veulent changer de pneumatiques (uniquement pour la catégorie MotoGP™).

PILOTES

Le Champion du Monde MotoGP™ en titre est Marc Márquez, du team Repsol Honda, qui s’est emparé du titre mondial en 2013, dès sa première saison en catégorie reine, en établissant au passage une flopée de nouveaux records. Battu de quelques points seulement malgré une blessure à l’épaule, Jorge Lorenzo du team Yamaha Factory Racing a fini à la seconde place, devant Dani Pedrosa (Repsol Honda), également blessé en cours de saison.

En 2014, plusieurs pilotes, appelés rookies, rejoignent la catégorie MotoGP™ pour lui assurer un niveau exceptionnellement élevé. Pol Espargaró, le Champion du Monde Moto2™ 2013, débarque chez Monster Yamaha Tech3 pour occuper la place laissée par Cal Crutchlow et retrouvera deux autres anciens du Moto2™, le vice-Champion Scott Redding et le Français Mike di Meglio, qui rejoignent respectivement les teams GO&FUN Honda Gresini et Avintia Blusens. L’Australien Broc Parkes fera lui aussi ses débuts dans la catégorie reine, chez PBM. La liste des participants de chaque Grand Prix est composée des pilotes qui ont été engagés par les teams pour toute la saison, ainsi que des pilotes Wild Card, qui sont souvent des pilotes locaux. Il y a environ 23 participants pour une course MotoGP™, et une trentaine pour les courses Moto2™ et Moto3™.

Les pilotes du Championnat du Monde viennent du monde entier, d’Argentine, d’Australie, de Belgique, du Brésil, de Colombie, de République Tchèque, de Finlande, de France, d'Allemagne, d'Indonésie, d'Italie, du Japon, de Malaisie, des Pays-Bas, du Portugal, du Qatar, de Saint-Marin, d'Espagne, d'Afrique du Sud, de Suisse, de Thaïlande, de Grande-Bretagne ou encore des Etats-Unis.

Pour en savoir plus sur chacun des pilotes du Championnat du Monde, rendez-vous sur notre section Pilotes & Teams.

Le MotoGP™ est aussi étroitement lié à la fondation Riders for Health, qui soutient les travailleurs médicaux en Afrique en leur fournissant des moyens de transport fiables afin de proposer des soins essentiels aux populations rurales les plus isolées.

Publicité