MotoGP™ Basics

Retour à l'index

Wildcards

Les wildcards sont régulièrement utilisées dans les trois catégories du Championnat du Monde MotoGP™ et permettent souvent à de jeunes pilotes de découvrir les Grands Prix.

Avant chaque week-end de compétition, les noms des pilotes de chaque teams apparaissent sur la liste des engagés et sont parfois accompagnés par les noms de pilotes 'wildcard'.

Ces pilotes invités sont souvent originaires du pays où le Grand Prix est organisé et ont donc l’opportunité de courir sur une piste qu’ils connaissent mais dans un environnement plus compétitif, et bénéficient du soutien du public local dans leur quête de renommé internationale. Dans les catégories inférieures, le système des wildcards permet à de jeunes talents d’avoir une première expérience dans le monde des Grands Prix.

Du côté des teams, les wildcards permettent de renforcer la présence d’un constructeur lors d’un Grand Prix important et d’évaluer les performances du pilote en vue d’un éventuel recrutement. Les pilotes wildcard ne peuvent cependant pas inscrire de point pour le Championnat du Monde par Equipe.

Les règles concernant les wildcards sont les suivantes :

Catégories Moto2™ et Moto3™ :

Deux wildcards maximum pour chaque catégorie. Les wildcards peuvent être proposées par une Fédération Nationale, la FIM ou Dorna. Un pilote engagé en wildcard doit avoir une licence FIM « une Manifestation Grand Prix de Courses sur Route » émise au nom d’une FMN, et leurs engagements doivent être soumis à la FIM, sur le bulletin d’engagement officiel FIM, au moins 45 jours avant la manifestation.

Catégorie MotoGP™ :

Il peut y avoir au maximum deux coureurs « wildcard ». Les coureurs « wildcard » peuvent être proposés par une FMN, par la FIM, par la MSMA ou par Dorna. Les coureurs wildcard doivent être titulaires d’une licence FIM «une Manifestation Grand Prix de Courses sur Route» émise au nom d’une FMN.

Les participations wildcard sont fréquentes au cours de la saison MotoGP™, particulièrement lors des Grands Prix organisés en Italie, au Japon et en Espagne, en raison de l’influence des teams, des sponsors et des constructeurs - ainsi que de la pléthore de jeunes talents de chacun de ces pays.

Le Grand Prix du Japon a notamment permis à de nombreux pilotes wildcard de démontrer leur talent avant d’arriver sur la scène internationale.

L’une des participations wildcard les plus mémorables reste celle de Norick Abe au Grand Prix de Suzuka de 1994. A 19 ans, Abe avait créé l’événement en luttant au coude à coude contre Mick Doohan et Kevin Schwantz avant de chuter à quelques tours de l’arrivée.

La performance du Japonais lui valut une place dans le team Malboro Yamaha dirigé par Kenny Roberts, et il remporta ensuite sa première course deux ans plus tard à Suzuka, devenant alors un héros national en tant que premier pilote japonais à gagner une course du Championnat du Monde depuis 1982. Abe est décédé dans un dramatique accident de la route en 2007.

Le défunt Daijiro Kato a lui aussi fait ses débuts grâce à une wildcard. La légende japonaise du MotoGP™ avait surpris tout le monde en prenant la troisième place du Grand Prix 250cc de Suzuka en 1996, avant de remporter les éditions 1997 et 1998 de l’épreuve, à chaque fois en wildcard. En 1998, il franchit la ligne d’arrivée devant deux autres pilotes japonais inscrits en wildcard, Shinya Nakano et Naoki Matsudo - pour le seul podium de l’histoire des Grands Prix conquis par trois pilotes wildcard.

L’Italien Stefano Bianco est quant à lui entré dans l’histoire grâce à une wildcard en devenant le plus jeune pilote à débuter dans le Championnat du Monde à Phillip Island en 2000, à l’âge de quinze ans et deux jours. S’il conserve le record du plus jeune pilote wildcard, Jorge Lorenzo est devenu le plus jeune pilote de Grand Prix en 2002, lorsqu’il intégra la catégorie 125cc à l’âge de quinze ans et un jour.

Plus récemment, Pol Espargaró est devenu le plus jeune pilote de l'histoire à marquer des points en Grand Prix, en finissant sixième du GP de Catalogne 125cc de 2006 à seulement quinze ans et huit jours. Le Catalan a ensuite participé aux six derniers Grands Prix de la saison 2006 et a officiellement rejoint le Championnat du Monde en 2007.

Publicité