Wayne Rainey de retour à Misano

vendredi, 2 septembre 2011

Le triple Champion du Monde était de retour à Misano vendredi soir, pour la première fois depuis son accident de 1993.

Dix-huit après la chute qui avait mis fin à sa carrière, Wayne Rainey était de retour au Misano World Circuit vendredi soir à l'occasion du Grand Prix Aperol de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini et Yamaha, où Yamaha avait organisé les festivités pour honorer le Champion du Monde 500cc 1990, 1991 et 1992.

Entouré de Lin Jarvis, le directeur général de Yamaha Motor Racing, de Carmelo Ezpeleta, le CEO de Dorna Sports, et de Jorge Lorenzo et Ben Spies, Rainey a déclaré : "C'est fou, les émotions sont beaucoup plus fortes que je ne l'imaginais. C'est le 50ème anniversaire de Yamaha en Grand Prix et c'est vraiment spécial de participer à ça."

"Mon premier Grand Prix en Europe, en 1984, avait eu lieu sur cette piste, j'avais terminé troisième et c'est aussi là que j'ai terminé ma carrière," a rappelé Rainey, qui avait été victime d'une terrible chute le 5 septembre 1993. "Je suis très content d'être ici, merci à Yamaha de m'avoir ramené ici. Ça faisait dix-huit ans et je dois remercier les fans, mes amis et ma famille. Yamaha a l'air de bien s'en sortir avec ses pilotes actuels et ce week-end je serai un spectateur et un de leurs supporters."

M. Ezpeleta a rendu hommage au pilote américain en déclarant : "Wayne a toujours été impliqué dans le MotoGP et a été d'une grande aide pour poursuivre notre mission avec ce Championnat. Wayne est l'homme a qui l'on doit le retour du MotoGP aux Etats-Unis, à Laguna Seca, et aujourd'hui il est ici, à Misano. Je ne peux que le remercier pour l'aide qu'il a apportée au MotoGP."

Lorenzo, le Champion du Monde en titre, a aussi eu quelques mots pour son prédécesseur : "J'aimerais, un jour, avoir le même nombre de titres que Wayne. Nous travaillons dur et j'espère réussir. Wayne a toujours tout donné pour assurer le succès de Yamaha. C'est un modèle pour moi, pour essayer de devenir un meilleur pilote."

Spies, compatriote de Rainey, a commenté : "J'ai commencé à suivre les GP à la fin de l'année 1989 et Wayne était un dur, il pilotait malgré ses blessures. Beaucoup de gens ne le savent pas mais de 1989 à 1993, il y avait des cassettes des Grands Prix aux Etats-Unis, je les regardais et je les mémorisais. J'espère parvenir à faire comme lui, je vais faire de mon mieux."

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™