Lorenzo travaille sur la stabilité, Spies sur sa condition physique

vendredi, 30 septembre 2011

Les premières séances d'essais MotoGP du Grand Prix du Japon se sont conclues avec des résultats contrastés pour les pilotes du team Yamaha Factory Racing.

Jorge Lorenzo, le Champion du Monde en titre, a commencé sa journée en signant le cinquième temps de la première séance d'essais, à un peu plus de six dixièmes de seconde du leader, et a ensuite travaillé sur la stabilité de son YZR-M1 au freinage tout en essayant de maximiser l'adhérence des bords de son pneu arrière. La seconde séance fut marquée par d'importants progrès, concrétisés par un gain de sept dixièmes de seconde, et l'Espagnol a terminé cinquième, à une demi-seconde du temps de référence.

Victime d'une intoxication alimentaire au cours de son voyage entre les Etats-Unis et le Japon, Ben Spies n'était pas en grande forme à son arrivée au Motegi et était allé voir les médecins de la Clinica Mobile jeudi soir afin de recevoir un traitement approprié. L'Américain a réussi à se classer huitième de la première séance d'essais de vendredi mais était ensuite épuisé et n'a pu faire que cinq tours l'après-midi, avant de retourner à la Clinica Mobile pour se faire soigner.

Jorge Lorenzo :
"Nous avons bien amélioré notre chrono entre le matin et l'après-midi mais ce n'est pas suffisant, la concurrence est très forte ici. Ce week-end nous allons avoir du mal à nous battre pour le podium ou pour la victoire. Nous essayons plusieurs choses sur la moto, pour améliorer la stabilité au freinage et dans les virages. Nous avons trouvé de petites choses mais nous devons faire beaucoup plus ! Nous sommes cinquièmes aujourd'hui et ça aurait pu être pire."

Ben Spies :
"C'est un mauvais début de week-end, je ne me rappelle pas avoir été aussi malade en venant ici, on a même failli me refuser l'accès à l'avion. Je retrouve mes forces petit à petit grâce aux gars de la Clinica mais je n'étais pas assez fort pour piloter correctement cet après-midi. Mon champ de vision commençait à rétrécir en ligne droite et je sentais que ça pouvais être dangereux. Je vais travailler avec la Clinica aujourd'hui et demain afin de m'assurer d'être en meilleure forme pour les qualifications et pour la course. Je suis désolé pour mon team et tous les Japonais qui étaient venus nous voir aujourd'hui."

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™