Bridgestone présente son bilan de Laguna Seca

vendredi, 3 août 2012

Masao Azuma, ingénieur en chef du Bridgestone Motorsport Tyre Development, revient sur le Grand Prix Red Bull des Etats-Unis, où les choix de pneus ont joué un rôle déterminant pour la course.

Casey Stoner (Repsol Honda) a remporté la dixième manche de la saison 2012 après avoir fait un choix de pneus différent de ceux de ses deux principaux adversaires, Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing) et Dani Pedrosa (Repsol Honda), dimanche dernier à Laguna Seca, ayant préféré le pneu arrière tendre à la version dure. Au total, seuls six des vingt-deux pilotes présents sur la grille de départ sont partis sur le pneu arrière dur et dix-huit d'entre eux étaient sur le pneu avant dur.

Questions/Réponses avec Masao Azuma – Ingénieur en chef, Bridgestone Motorsport Tyre Development Department

Le choix du pneu arrière pour la course a été l'un des sujets les plus débattus au cours du week-end. Au final, les deux versions, dure et tendre, ont été utilisées pour la course. Quels ont été les facteurs déterminants dans les choix des pilotes ?
"Durant les runs longs que les pilotes avaient faits lors des essais et des qualifications, les deux pneus étaient apparus comme des options viables pour la course et il fallait donc essayer de voir quel pneu allait mieux à telle moto ou tel style de pilotage. Les gommes dures proposent en général une meilleure durée de vie mais avec une moto bien réglée et une bonne stratégie de course, le pneu tendre pouvait fournir la même régularité sur l'ensemble de la course à Laguna Seca. La course a été remportée sur gomme tendre et le meilleur tour en course a été fait sur gomme dure. Les pilotes ont simplement choisi le pneu qui leur fournissait le meilleur feeling et qui avait un grip aux caractéristiques qui leur plaisaient le mieux. Beaucoup de teams ont attendu de voir quelles allaient être les températures de piste pour faire leur choix mais les conditions ont finalement été assez proches de celles de vendredi et de samedi. Les résultats montrent que les deux gommes ont fourni de bonnes performances et il est donc très difficile de dire que l'une des deux était un meilleur choix que l'autre."

Durant tout le week-end, les conditions météo ont été celles qu'on attend généralement à Laguna Seca : le temps était frais et couvert le matin puis chaud l'après-midi. Qu'est-ce que ces conditions signifiaient pour les pneus ?
"Les variations de la météo à Laguna Seca ont compliqué la tâche pour les teams et les pilotes mais ils se sont dits satisfaits de leur feeling avec les pneus, même pour les séances matinales. Je pense que les pneus de 2012, qui atteignent plus vite leur température de fonctionnement optimale, ont permis aux pilotes de rapidement trouver leur zone de confort à Laguna Seca, notamment le matin, lorsqu'il faisait frais, et c'est très important étant donnés le surplus de puissance des nouvelles 1000cc et la technicité du circuit."

A l'avant, le pneu dur a été préféré au tendre sur l'ensemble du week-end et seuls trois pilotes ont choisi le pneu tendre. Quels étaient les avantages du pneu dur à Laguna Seca ?

"Laguna Seca est un circuit qui comprend des changements de direction rapides mais aussi d'importants changements de dénivelé, qui mettent beaucoup de pression sur le pneu avant pour une très courte durée. La stabilité du train avant est donc cruciale sur ce circuit et le pneu dur est meilleur dans ce domaine. La gomme dure a aussi offert aux pilotes suffisamment d'adhérence pour cette piste et elle a été préférée par la majorité pour toutes les séances ainsi que la course. Quelques pilotes préféraient le feeling du pneu avant tendre et ils l'ont aussi utilisé pour la course."

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™