Bridgestone dresse son bilan du Mugello

vendredi, 20 juillet 2012

Shinji Aoki, le directeur du Tyre Development Department de Bridgestone Motorsport revient sur les performances de ses pneus au GP TIM d'Italie.

La course MotoGP™ de dimanche dernier s'est déroulée dans de bonnes conditions météo au Mugello, avec des températures de piste qui atteignaient les 49°C pour la première fois depuis le GP du Qatar. Les pilotes ont majoritairement choisi des gommes dures à l'avant et l'arrière, seuls six d'entre eux ayant préféré un pneu tendre à l'arrière.

Bridgestone proposait deux constructions différentes pour le slick arrière dur au Mugello. Quelles étaient les différences entre ces deux pneus et lequel des deux a eu le plus de succès ?
"En dehors des pneus que nous avions normalement prévus pour le Mugello, nous avions décidé de fournir à chaque pilote quatre pneus arrière durs utilisant une autre structure, qui vise à éviter des températures excessives. C'était la première fois que nous proposions cette construction spéciale au Mugello mais nous l'avions déjà utilisée au Sachsenring ou encore à Phillip Island. Par rapport au pneu arrière normal, les pilotes ont trouvé que celui-ci avait un peu moins de grip sur l'angle mais que le feeling et les performances étaient similaires à celles obtenues avec l'autre pneu. Lors des runs longs réalisés le vendredi et le samedi, certains pilotes ont pu faire de meilleurs chronos avec le pneu spécial qu'avec le pneu normal. Pour la course, les températures de piste étaient un peu plus basses que celles de samedi et la majorité des pilotes a choisi le pneu normal mais je pense que s'il avait fait plus chaud, il y aurait eu plus de pilotes sur le pneu spécial."

Vous proposiez également un pneu arrière tendre qui a beaucoup servi en qualifications mais qui a aussi été choisi par six pilotes pour la course. Quels ont été les résultats obtenus avec le pneu tendre ?
"Cette année, les conditions changent beaucoup durant les week-ends de course et nos lots de pneus doivent comprendre suffisamment d'options pour que les pilotes aient une solution qui leur plaise, quelles que soient les conditions et les températures de piste. Le pneu tendre était une bonne option en qualifications parce qu'il offre plus de grip et se prête donc assez bien au scénario du contre-la-montre. Les températures étaient cependant assez élevées pour la course et ce pneu ne pouvait pas fournir suffisamment d'endurance pour les motos les plus puissantes. Certains pilotes CRT s'en sont cependant bien sortis avec puisque leurs motos mettent moins les pneus à contribution, en raison de leur puissance moindre, et ils ont ainsi pu couvrir la distance de course."

Tous les pilotes ont choisi le pneu avant dur pour les qualifications comme pour la course. Quels étaient les avantages proposés par le pneu avant tendre ?
"Les températures étaient assez élevées au Mugello et les pilotes n'avaient pas vraiment besoin d'un pneu qui monte rapidement en température, si bien que le pneu avant tendre n'a presque pas été utilisé. Le pneu dur fournit une meilleure endurance et une meilleure stabilité au freinage ainsi que dans les courbes rapides, c'était donc un choix logique pour les pilotes."

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™