Une course difficile chez Ducati

dimanche, 30 septembre 2012

Valentino Rossi et Nicky Hayden ont tous les deux payé très cher leurs sorties de piste en début de course au Grand Prix Iveco d'Aragón, l'Italien s'étant retrouvé dernier dès le premier tour tandis que l'Américain s'est fait projeter de sa moto en percutant un mur de sécurité.

Le Kentucky Kid ne s'est cependant pas blessé et a pu quitter l'Hôpital d'Alcañiz en fin d'après-midi, après avoir passé une série d'examens de contrôle. Contraint à sortir de piste pour éviter la collision avec Jonathan Rea dans le premier tour de la course, Rossi est reparti en dernière position et est péniblement remonté à la huitième place, un résultat bien fade après son brillant podium de Misano.

Valentino Rossi :
"C'est dommage qu'il y ait eu cette erreur dans le premier tour. J'allais un petit peu plus vite que Rea et lorsque nous nous sommes dispersés sur la ligne droite, il a freiné plus tôt et je suis passé à droite. Il ne pouvait pas me voir, il m'a poussé sur les vibreurs et j'ai tiré tout droit pour l'éviter. J'aurais dû tenter l'intérieur, pas l'extérieur. Sans cet incident, je pense que j'aurais pu me battre avec Bautista pour la sixième place, qui correspondait à notre potentiel aujourd'hui. Ça s'est mieux passé en course que pour les essais et les qualifications, durant lesquels nous avions souffert à l'accélération, sur le mouillé comme sur le sec. Nous avions fait quelques modifications durant le warm-up et elles nous ont permis d'avoir une bien meilleure régularité pour la course, sans trop solliciter les pneus. C'est un signe positif étant donné que nous avions aussi réussi à faire ça à Misano. Nous avons encore beaucoup de travail à faire mais nous savions que c'était le circuit qui allait nous poser le plus de problèmes. Nous espérons être plus compétitifs dans deux semaines, au Motegi."

Nicky Hayden :
"Le pneu patinait beaucoup au début mais j'avais réussi à passer Rossi et Johnny Rea. Le frein arrière ne fonctionnait pas très bien quand nous sommes arrivés à la moitié du tour, peut-être parce que je l'avais trop chauffé. Je voulais suivre ceux qui étaient devant moi mais j'ai trop poussé l'avant dans le dernier virage. J'ai réussi à relever la moto mais je suis sorti de piste et j'arrivais très vite sur le mur. Je craignais de taper tête la première et j'ai donc attendu le dernier moment pour laisser partir la moto. Je suis désolé de l'avoir autant endommagée mais je suis soulagé de m'en être aussi bien sorti."

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™