La leçon de pilotage de Lorenzo

dimanche, 20 mai 2012

Distancé en qualifications au Mans, Jorge Lorenzo a exhibé un niveau bien supérieur à celui de ses rivaux en course, sur piste mouillée, et a repris les rênes du Championnat du Monde MotoGP™ 2012 grâce à une sensationnelle victoire.

Quatrième sur la grille de départ du Monster Energy Grand Prix de France, Jorge Lorenzo est passé en tête dès le premier tour et a immédiatement commencé à creuser l'écart. Intouchable, le Majorquin a franchi la ligne d'arrivée avec près de dix secondes d'avance sur ses poursuivants et a marqué vingt-cinq points qui le propulsent en tête du classement du Championnat, avec huit points de plus que Casey Stoner.

Son coéquipier Ben Spies poursuit de son côté son cauchemardesque début de saison. Le Texan a failli chuter en début de course et a perdu plusieurs places alors qu'il avait pris un bon départ. Un soucis avec sa visière et une visibilité réduite l'ont ensuite forcé à rentrer aux stands prématurément. Spies est tout de même reparti en piste et a fini en seizième position.

Jorge Lorenzo :
"Aujourd'hui, c'était difficile de rester concentré. C'est compliqué sur le sec mais c'est encore plus dur sur le mouillé. La course m'a semblé beaucoup plus longue et il fallait mémoriser les passages qui étaient les plus glissants à chaque tour. Un oubli et on partait facilement à la faute. J'ai commencé la course déterminé à être devant dès le début et j'ai réussi à rester concentré, même lorsque Casey me rattrapait. J'aurais pu pousser un peu plus mais je ne voulais pas risquer la chute, j'ai préféré attendre quelques tours pour voir ce qui se allait se passer, j'ai finalement repris de l'avance et remporté cette fantastique course. Un grand merci à mon team qui a travaillé très dur, dans des conditions difficiles, pour me fournir un bon set-up."

Ben Spies :
"La course a été dure. J'ai pris un départ correct mais je me suis vite fait une grosse frayeur en passant sur une bande blanche. J'avais beaucoup d'eau dans le casque et je ne pouvais pas bien voir durant les cinq premiers tours. J'espérais que ça s'arrange mais je ne pouvais rien voir et j'ai donc décidé de rentrer aux stands. Je savais que la course était terminée et je suis simplement reparti pour essayer de collecter des informations et travailler sur la moto sous la pluie."

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™