Lorenzo : "C'est une grande victoire"

dimanche, 15 juillet 2012

Jorge Lorenzo a renouvelé sa victoire de 2011 dimanche au Mugello, lors du Grand Prix TIM d'Italie, et a ainsi consolidé sa première place dans le classement du Championnat du Monde MotoGP™ 2012.

Parti de la seconde position, Jorge Lorenzo n'a pas mis longtemps à doubler Dani Pedrosa et à prendre la tête de la course dans le premier tour. Le Majorquin a fourni un bel effort pour aligner des chronos exceptionnels, qui lui ont permis de creuser l'écart et de finir avec plus de cinq secondes d'avance sur son compatriote. Cette victoire, sa cinquième cette saison, lui permet de totaliser 185 points et de disposer de dix-neuf points d'avance sur Pedrosa.

Très mal en point, probablement à cause d'une intoxication alimentaire, pour l'une des courses les plus chaudes de la saison, Ben Spies a lutté pour rester concentré mais n'a pu finir qu'en onzième position. L'Américain demeure dixième du classement général et courra à domicile dans deux semaines, à Laguna Seca, pour le Grand Prix Red Bull des Etats-Unis.

Jorge Lorenzo :
"Je me suis tout de suite très bien senti sur cette piste, l'asphalte est complètement différent de celui du Sachsenring, qui avait été un cauchemar pour nous. J'ai été très fort dès les premiers essais libres, la moto tournait très bien et j'étais régulier. Nous avons eu un problème en qualifications hier et c'est dommage mais le plus important reste la course. En début de course, je pensais que mes adversaires allaient avoir du mal avec les pneus froids et j'ai donc attaqué très fort pour creuser l'écart. Je n'ai pas cessé de pousser, en allant dans les 1'48.1 puis dans les 1'47. J'ai progressivement distancé Pedrosa et après ça j'avais suffisamment d'avance pour reprendre mon souffle. C'est une grande victoire pour toute l'équipe et pour Yamaha, qui m'ont préparé une excellente moto."

Ben Spies :
"Je suis vraiment très déçu, pour moi mais aussi pour toute l'équipe et Yamaha, qui ont travaillé très dur ce week-end. Ce matin, avant le warm-up, je ne me sentais pas bien. Durant la course, j'avais du mal à aligner trois tours corrects, je me sentais vraiment mal par moments et je voulais éviter d'être malade dans mon casque. Les gens de la Clinica Mobile avaient fait de leur mieux pour m'aider avant la course mais rester concentré à la vitesse où nous allons a été un challenge très difficile."

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™