Lorenzo, leader en solitaire suite à l'abandon de Stoner

dimanche, 8 juillet 2012

Après un week-end catastrophe à Assen, le pilote du team Yamaha Factory Racing a eu un beau coup de chance dimanche au Sachsenring, où sa deuxième place et l'abandon de Casey Stoner lui ont permis de reprendre l'avantage dans la course au titre MotoGP™ 2012.

Parti sur pneus durs suite aux suggestions de Bridgestone dimanche au Grand Prix eni Motorrad d'Allemagne, Jorge Lorenzo a été incapable de suivre le rythme imposé par ses rivaux du team Repsol Honda, Dani Pedrosa et Casey Stoner. Le Majorquin a passé la majeure partie de la course isolé en troisième position, en maintenant une avance conséquente sur le quatrième, Andrea Dovizioso. La chute de Stoner dans le dernier lui a permis de se retrouver en deuxième position et de porter son total de points à 160, soit 14 de mieux que Pedrosa et 20 de mieux que Stoner.

Deuxième sur la grille, Ben Spies a fait un bon début de course mais n'était pas aussi à l'aise que Dovizioso et Cal Crutchlow, avec qui il se battait pour la quatrième place. L'Américain a franchi la ligne d'arrivée à 0.071s de Dovizioso, en quatrième position suite à l'abandon de Stoner, et demeure dixième dans le classement général.

Jorge Lorenzo :
"Tout peut complètement changer en une course. Aux Pays-Bas, nous étions passés d'un avantage de vingt-cinq points à zéro, nous avions perdu un moteur et nous étions très, très déçus. Aujourd'hui nous avons eu de la chance que Casey chute, malheureusement pour lui. J'aurais été satisfait de la troisième place parce que ma moto et mon train arrière n'étaient pas au point. La course a été très dure. Je termine toujours deuxième ici ! J'aurais préféré ne pas chuter à Assen et que Casey ne chute pas ici mais ce sont des choses qu'on ne contrôle pas, c'est la course. Nous avons eu un peu de mal ce week-end, avec une météo instable, et nous ne pouvons qu'être contents de notre résultat."

Ben Spies :
"Ça a été une course frustrante mais je suppose que je peux être content d'être dans le Top 5. Nous avions le potentiel pour faire mieux mais j'ai tout donné avec le set-up que j'avais. Je manquais de grip et d'accélération, j'avais donc décidé de suivre Dovi et Cal. Je voyais que Cal était de plus en plus impatient, qu'il voulait doubler Dovi, et j'espérais que sa manoeuvre me laisse la place pour passer. J'avais un bon rythme mais je ne pouvais pas les passer au freinage."

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™