En tête à tête avec Casey Stoner

one on one with casey stoner
vendredi, 20 janvier 2012

Le Champion du Monde en titre s'est récemment entretenu avec motogp.com pour parler de sa future paternité, de ses adversaires, du passage aux 1000cc et de ses ambitions pour la saison 2012.

Comment se sont passés la trêve et ces dernières semaines en Australie ?
"Ça a été assez calme, je suis resté tranquille avec ma famille et mes amis. Nous avons dû rentrer en Suisse assez tôt pour préparer la naissance de notre bébé mais c'était bien d'avoir suffisamment de temps pour me reposer et me préparer pour cette année.

Comment va Adriana ? Vous serez bientôt parents, est-ce que vous êtes nerveux ?
"Adriana va très bien et elle est en parfaite santé. Nous croisons les doigts pour que tout continue comme ça. Nous ne sommes pas du tout nerveux, nous attendons ça depuis longtemps et maintenant nous avons l'impression que le temps passe terriblement lentement ! Nous espérons que ces dernières semaines se passent aussi bien que possible. J'espère que je serai à la maison pour la naissance, qui doit arriver en plein milieu des tests. Je croise donc les doigts pour être à la maison à ce moment-là."

Comment est-ce que tu vas gérer ta paternité et la compétition en même temps ?
"J'ai toujours su séparer ma vie privée et la compétition. Quand je suis au circuit, je me concentre sur la course et quand je suis en dehors, hormis le fait que je m'entraîne pour être en forme, il n'y a rien qui me force à penser à la compétition. Je veux simplement profiter de ma vie mais je serai prêt et très enthousiaste lorsque les courses reprendront."

Vous habitez ici en Suisse pendant la majeure partie de l'année, comment se passe la vie ici ?
"Je pense que c'est un superbe pays, nous aimons beaucoup la façon d'être des gens d'ici. Là où nous habitons, il y a un ruisseau et plusieurs chemins où nous pouvons faire du VTT et nous pouvons donc totalement déconnecter, passer du temps seuls et je peux aussi me préparer pour les courses dans le calme. La vie ici est fantastique et nous aimons vraiment ce cadre de vie, surtout durant l'hiver."

Et au niveau sports d'hiver, es-tu plutôt ski ou snowboard ?
"Je préfère le ski mais je peux faire les deux. L'avantage du ski est que ça me permet de découvrir plus d'endroits et j'aime m'aventurer dans les montages. Avec le snowboard, on est obligé de marcher pour se déplacer alors qu'en ski on peut avancer presque n'importe où."

Chaz Davies, qui est l'un de tes meilleurs amis, vient de remporter le Championnat du Monde Supersport. C'est génial que vous ayez tous les deux remporter votre titre la même année.
"C'est fantastique. Chaz a eu une carrière difficile, il n'a pas eu beaucoup d'opportunités, j'ai aussi eu des difficultés mais jamais autant que Chaz et je suis ravi qu'il ait continué à se battre, à avancer, pour finalement saisir l'opportunité et montrer de quoi il était capable. Je suis très content pour nous deux, ça n'aurait pas pu mieux se passer."

Tu récupères le n°1 cette année, comment abordes-tu la prochaine saison ?
"Je suis impatient de porter le n°1, beaucoup de gens disent que ça porte malheur mais je crois qu'on doit le porter lorsqu'on est champion du monde. C'est un nouveau challenge pour moi et je suis content de le relever. Je m'attends à une saison très serrée parce que la catégorie change et que nous allons avoir beaucoup de choses à essayer avant de pouvoir être satisfaits de notre moto. Le dernier test s'était bien passé mais nous n'étions pas complètement satisfaits, nous devons continuer à préparer la moto. Les prochains tests vont être très importants et j'espère que nous pourrons accumuler un maximum de données."

Quels sont les principaux changements qui ont été réalisés sur la moto après le dernier test à Valence ?
"Il y aura quelques modifications au niveau du châssis. Avec les nouveaux pneus il y a plus de vibrations et nous devons donc ajuster le châssis pour les éliminer, ce qui est parfois frustrant. Nous devons améliorer le comportement de la moto parce qu'elle a tendance à bouger un peu trop lorsqu'on relâche les freins. Nous devons aussi progresser sur le frein moteur. L'accélération est bonne, il y a beaucoup de feeling grâce aux 1000cc, et nous pourrions peut-être prendre un certain avantage si nous parvenons à avoir une accélération un peu moins brusque dans les virages."

Les 1000cc de cette année seront très différentes des 990cc qui avaient précédé les 800cc, quelles seront d'après toi leurs principales caractéristiques ?
"En fait je pense qu'elles seront très proches des 800cc. Tout le monde travaille sur l'électronique et les motos ne patineront pas trop, peut-être un peu mais l'électronique se chargera de corriger ça pour la plupart des pilotes. Nous utilisons des pneus différents de ceux que nous avions sur les 990cc, à l'époque il y avait deux fournisseurs de pneus et maintenant il n'y en a plus qu'un. Je pense que ce ne sera pas très différent des 800cc mais nous verrons bien. Je préfère les 1000cc, qui ont plus de puissance. Elles sont plus difficiles à contrôler sur les pistes plus étroites, notamment sur les rapports les plus bas, et elles ont aussi tendance à partir en wheelie à chaque changement de vitesse, ce sera un challenge de plus mais je suis content de ce retour aux 1000cc."

L'autre grand changement pour cette année est l'introduction des Claiming Rule Teams (CRT) qui complèteront une grille de 21 motos. Tu t'es déjà clairement exprimé sur l'avenir de ce projet mais comment vois-tu leur situation pour la saison 2012 ?
"Nous devons attendre et voir comment ça se passe. Les chronos ne sont pour l'instant pas impressionnants. Certains teams arriveront peut-être à être compétitifs mais je pense qu'il y en a d'autres qui ne le seront pas du tout. Je pense qu'ils ne sont là que pour agrandir la grille, ce qui est une bonne chose, mais si les motos ne sont pas compétitives et qu'elles sont mises entre les mains de pilotes qui n'ont pas encore fait leurs preuves, je vois mal comment ils pourraient être compétitifs. L'avenir nous en dira plus."

Quels seront tes principaux adversaires cette saison ?
"Jorge (Lorenzo) sera mon premier rival, il a été premier en 2010, deuxième en 2011 et il est toujours prêt à se battre. Tous les pilotes officiels le seront aussi, tout comme Andrea (Dovizioso) qui sera avec Tech3 Yamaha. Malheureusement nous n'aurons pas Marco (Simoncelli) mais je suis sûr qu'il aurait aussi été présent aux avant-postes. Ça change chaque année et nous verrons bien qui sera capable de tenir le mieux durant toute la saison."

Et du côté de Ducati ?
"Ils ont annoncé qu'ils avaient changé leur moto à 90% mais ils l'avaient aussi fait en milieu de saison l'an dernier et ça n'avait rien changé. J'espère, pour Ducati, qu'ils réussiront à assembler une moto compétitive cette année parce que le Championnat en a besoin. Peu importe le pilote qui sera dessus, nous avons besoin d'un maximum de constructeurs capables de lutter pour le Championnat. Yamaha et Honda veulent plus de concurrents, Kawasaki et Suzuki sont malheureusement partis et j'espère donc que Ducati reviendra au plus haut niveau."

Quels sont selon toi les pilotes les plus prometteurs du paddock ?
"Je crois que personne n'a manqué ce qu'a fait Marc Márquez, il a vraiment été très impressionnant ces deux dernières saisons et il a prouvé que c'était un vrai champion. Ce sera intéressant de voir comment il s'en sort après son opération de l'oeil parce que c'était un problème grave. (Maverick) Viñales a aussi fait du très bon travail mais on ne peut jamais savoir quels seront les pilotes qui seront compétitifs tant qu'ils n'ont pas couru en MotoGP."

Certaines rumeurs affirment que Márquez sera ton futur coéquipier. Qu'en penses-tu ?
"J'aime beaucoup Marc, c'est un personnage. Il a commis quelques erreurs par le passé mais il approche la compétition avec une bonne attitude, il apprend vite et il ne cesse de progresser au lieu de stagner, c'est ce qui est le plus impressionnant chez lui. Je ne me soucie pas de savoir qui sera mon prochain coéquipier, nous courons tous au sein du même groupe et au final nous voulons toujours battre les autres pilotes, qu'il s'agisse du coéquipier ou des autres. J'espère en tout cas que Marc sera bientôt parmi nous."

Beaucoup de gens disent déjà que 2012 sera ton année. Comment te sens-tu après avoir déjà été très fort l'an dernier ?
"Je pense que cette année sera peut-être un peu plus difficile mais ça pourrait aussi très bien se passer pour nous si nous travaillons bien sur la moto en début d'année. L'an dernier, nous avions été retardés dès la deuxième course et nous avions ensuite dû rattraper les autres. Il fallait faire une saison parfaite, sans erreur, parce que ça aurait aussi pu se passer très différemment. L'important est d'être prêt dès le début de la saison et de ne pas faire d'erreur, ceux qui en font ont ensuite beaucoup de mal à revenir. Nous sommes pour l'instant confiants pour cette saison mais nous devrons attendre de voir où nous nous situerons à la mi-saison et si nous devons pousser encore plus fort ou pas."

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™