Pedrosa triomphe de nouveau à Indianapolis

dimanche, 19 août 2012

Dani Pedrosa a réédité son succès de 2010 à l'Indianapolis Motor Speedway et a remporté sa seconde victoire de l'année devant Jorge Lorenzo, sur qui il ne compte plus que dix-huit points de retard dans la course au titre MotoGP™ 2012, ainsi qu'Andrea Dovizioso, vainqueur de son duel face à Casey Stoner et sur le podium pour la cinquième fois cette saison.

Qualifié en pole position au Grand Prix Red Bull d'Indianapolis, la onzième manche de la saison 2012, Dani Pedrosa (Repsol Honda) a réalisé une excellente course pour s'emparer de sa deuxième victoire de l'année et réaffirmer son statut de prétendant au titre mondial face à Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing).

Toujours irréprochable sur les départs, le Catalan a d'abord laissé la tête de la course à Ben Spies (Yamaha Factory Racing), très bien parti de la seconde position, tandis que Pedrosa se maintenait devant Andrea Dovizioso (Monster Yamaha Tech3), Lorenzo, Stefan Bradl (LCR Honda) et Casey Stoner (Repsol Honda), qui avait fait son retour en piste lors du warm-up malgré une cheville fracturée lors des qualifications. Nicky Hayden (Ducati), qui était lui aussi tombé le samedi après-midi, avait de son côté été contraint au forfait en raison de la perte de connaissance qui avait suivi sa chute.

Pedrosa n'a pas mis longtemps pour reprendre l'avantage sur Spies et n'a ensuite eu aucun mal à creuser l'écart, pendant que Dovizioso, Stoner, Bradl et Álvaro Bautista (San Carlo Honda Gresini) se disputaient fermement la quatrième place.

La casse moteur de Spies, qui a traîné un long nuage de fumée sur la ligne droite et jusque dans le premier virage, a permis à ces quatre pilotes de se retrouver dans la lutte pour le podium dès le sixième tour, alors que Pedrosa filait seul en tête, loin devant un Lorenzo isolé en seconde position et impuissant face à l'échappée en solitaire de son compatriote.

Longtemps installé en troisième position et épuisé en fin de course, Stoner n'a pas pu retenir Dovizioso et a concédé la dernière marche du podium à l'Italien tout en prenant une quatrième place qui demeurait héroïque suite à son accident de la veille et une nuit passée au Methodist Hospital d'Indianapolis, où avaient été confirmées une fracture du dôme du talus de la cheville droite ainsi que plusieurs ruptures de ligaments.

Bautista et Bradl ont de leur côté pris les cinquième et sixième places, devant Valentino Rossi (Ducati). Le nonuple Champion du Monde, qui retournera chez Yamaha à la fin de la saison, a fait une bien triste course en solitaire et a fini avec une septième place, une maigre consolation pour Ducati après le forfait de Nicky Hayden.

Karel Abraham (Cardion AB Motoracing) a rallié l'arrivée en huitième position, devant Yonny Hernández (Avintia Blusens), premier pilote CRT pour la première fois de la saison, qui a pris le dessus sur Aleix Espargaró (Power Electronics Aspar), Toni Elías (Pramac Racing), peu performant comme remplaçant d'Héctor Barberá, Iván Silva (Avintia Blusens), Colin Edwards (NGM Mobile Forward Racing) et James Ellison (Paul Bird Motorsport).

Les deux wildcards américains, Steve Rapp (Attack Performance) et Aaron Yates (GPTech) ont réussi à terminer la course aux quinzième et seizième positions, un exploit pour deux teams qui utilisent des châssis faits maison.

Après les abandons de Danilo Petrucci (Came IodaRacing Project), de Mattia Pasini (Speed Master) et de Michele Pirro (San Carlo Honda Gresini), puis de Spies, Randy de Puniet (Power Electronics Aspar) a été victime d'une casse au niveau de son embrayage dans le huitième tour, quelques moments avant la chute de Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3), qui était dans la lutte pour la quatrième place.

Vainqueur avec une dizaine de secondes d'avance, Pedrosa n'est plus qu'à dix-huit points de Lorenzo au Championnat et retrouvera son compatriote et rival dimanche prochain à Brno, au Grand Prix bwin de République Tchèque.

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™