Aleix Espargaró : « Mon objectif ? Me rapprocher des premiers »

vendredi, 29 novembre 2013

Revenu de Jerez où il faisait cette semaine ses derniers essais de l’année, Aleix Espargaró s’est confié à motogp.com pour discuter de la FTR Yamaha, de sa nouvelle équipe ainsi que de ses objectifs pour 2014.

Aleix Espargaró se prépare à prendre quelques semaines de vacances après ses deux derniers tests à Valence et à Jerez, où il a pu se faire une idée du potentiel de la FTR Yamaha inscrite en catégorie MotoGP™ « Open » et qu’il pilotera l’an prochain pour sa nouvelle équipe, NGM Mobile Forward Racing. 

Comment se sont passés tes essais, notamment ceux de cette semaine à Jerez, et quelles conclusions en tires-tu au sujet de ta nouvelle moto ?

« C’est une nouvelle moto et c’est ce qui fait que nous avons eu quelques soucis qui ont limité notre activité en piste. Il faisait aussi assez froid et dans ces conditions c’est toujours compliqué de tirer des conclusions. Nous avons quand même pu bien tester la moto. Elle fonctionne bien, le niveau est très élevé et elle est proche des officielles. Nous avons aussi pu constater des points faibles. L’une des difficultés sera certainement l’électronique. Nous avons eu dû mal à travailler avec la centrale Magneti Marelli mais ce n’est que le début et le potentiel est assez prometteur. »

Que peux-tu nous dire de tes sensations de pilotage ? Ta nouvelle moto est-elle très différente de celle que tu avais ces deux dernières années ?

« Oui, surtout le moteur. Il est beaucoup plus puissant que celui de l’Aprilia, le châssis est plus performant, il faut piloter d’une autre manière, surtout parce qu’on a beaucoup plus de puissance. Il est clair que le potentiel de cette moto est bien plus élevé que celui de la CRT que nous avions. »

En dehors de tes deux titres de Meilleur pilote CRT obtenus en 2012 et 2013, qu’as-tu retenu de ces deux années passées en CRT ?

« Au-delà de ces deux titres CRT, qui sont symboliques, l’important a été l’expérience que nous avons acquise et le niveau que nous avons réussi à avoir avec cette ART (Aprilia), qui a beaucoup évolué entre l’hiver 2011 et la fin 2013. J’ai beaucoup appris en tant que pilote, j’ai grandi et ça fait partie des choses qui m’ont permis d’avoir une meilleure moto. »

Cette année, tu étais souvent le premier CRT mais tu as régulièrement regretté l’écart qu’il y avait avec les prototypes. Comment vois-tu la situation évoluer l’an prochain ?

« Nous aurons certainement de quoi combler cet écart. Lors des deux premiers tests, nous avons constaté que nos chronos étaient meilleurs qu’avec l’Aprilia et que cette moto avait déjà beaucoup plus de potentiel. Il va falloir travailler dur mais l’objectif est d’être plus proches des avant-postes que nous ne l’étions avec la CRT. »

Tu vas avoir de nombreux adversaires l’an prochain, comme ton coéquipier Colin Edwards mais aussi ton frère Pol, qui arrive en MotoGP™ avec Monster Yamaha Tech3…

« C’est sûr, ce n’est pas que mon frère. Il est aussi Champion du Monde Moto2™ et j’essayerai de le battre, comme n’importe quel autre pilote. C’est vrai que ce sera une situation spéciale pour nous et que ce ne sera pas facile mais nous essayerons de le battre. »

Un autre adversaire sera Nicky Hayden, qui te remplace chez Aspar. Si la Honda RCV1000R finissait devant vous, serais-tu frustré de ne pas avoir choisi de rester dans ton ancienne équipe et d’avoir peut-être pris la mauvaise décision ?

« Non, non. Je crois que nous avons vu le potentiel de la Yamaha dès le premier test, à Valence, et j’espère ne pas me tromper mais notre conclusion était que la notre moto allait être équivalente ou meilleure que la Honda. La Honda est une moto finie et la nôtre est encore toute jeune mais nous avions quand même été plus rapides lors des tests, en faisant moins de tours. Je crois que nous avons plus de potentiel. Beaucoup de gens m’ont dit que je m’étais trompé en partant, que l’autre moto allait être meilleure. Je crois que le temps éclaircira tout ça mais ma décision était la bonne, tant au niveau de la moto que de l’équipe. »

Tu abordes la saison 2014 avec 24 ans et déjà pas mal d’expérience dans la catégorie reine. Tes ambitions d’atteindre le sommet demeurent-elles intactes ?

« Oui, je crois que je traverse le meilleur moment de ma carrière sportive. Ma carrière n’a pas été très structurée et j’ai constamment changé de catégories mais je crois que j’arrive à l’un des moments les plus intéressants. J’ai beaucoup grandi dans le team Aspar et grâce à ça j’ai maintenant une moto qui est meilleure qu’une CRT, une moto qui sera plus proche des officielles. Je veux faire une saison qui soit aussi bien ou meilleure que la précédente, démontrer que nous pouvons être les plus compétitifs parmi les Open et finir proche des pilotes officiels. Comme tu le dis, je n’ai que 24 ans et mon objectif est donc de continuer à grandir, en espérant que cette nouvelle étape soit un pas en avant pour ensuite avoir une moto officielle. »

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™