Une erreur collective d'après Márquez

Marquez Phillip Island 2013 race review
dimanche, 20 octobre 2013

Disqualifié par drapeau noir à Phillip Island pour ne pas avoir respecté le timing imposé pour changer de machine, Marc Márquez a expliqué que son entrée aux stands dans le onzième tour n’était pas dû à une erreur sur son pit-board mais à une mauvaise interprétation de la part de son équipe des consignes de la Direction de Course.

Marc Márquez (Repsol Honda) disposait ce week-end au Grand Prix Tissot d’Australie de sa première balle de match pour s’emparer du titre de Champion du Monde MotoGP™ 2013 et repartira de l’hémisphère sud en ayant concédé vingt-cinq points à son premier poursuivant dans le classement général, le Champion du Monde en titre Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing).

En raison du manque de fiabilité des pneumatiques sur un revêtement rénové et pour lequel Bridgestone ne disposait d’aucune donnée pour préparer la manche australienne, la Direction de Course avait prévu une épreuve exceptionnellement réduite à 19 tours, avec un changement de machine obligatoire pour chaque pilote, à réaliser au plus tard dans le dixième tour.

Bien parti et en lice pour la victoire face à ses adversaires habituels, Lorenzo et son coéquipier Dani Pedrosa (Repsol Honda), Márquez a surpris tout le monde en attendant le onzième tour pour passer par la pit-lane, alors que Pedrosa et Lorenzo avaient respectivement changé de machine dans les neuvième et dixième tours. 

De retour aux côtés de ses compatriotes une fois passé sur sa deuxième RC213V, le leader du Championnat n’a pas mis longtemps avant d’apercevoir un drapeau noir associé au n°93, signifiant qu’il allait être disqualifié et, un peu plus tard, concéder vingt-cinq points à Lorenzo pour ne compter plus que dix-huit points d’avance avant les deux dernières manches de la saison 2013.

« Notre plan n’était pas bon, nous pensions que nous pouvions faire ce tour, » a admis Márquez. « Nous pensions que nous pouvions entrer dans la pit-lane à la fin du 11ème tour. Le problème ne venait pas de mon pit-board, qui était clair. Quand j’ai vu écrit Box, je suis rentré. Maintenant nous devons oublier cette course et nous concentrer sur le Motegi. »

Quant à son état d’esprit avant l’épreuve qui aura lieu le week-end prochain au Japon, le jeune Catalan a affirmé en souriant : « Jeudi, je disais que le Championnat était très long. Aujourd’hui il s’est passé quelque chose et il peut se passer autre chose au Motegi. Je sais que nous sommes sur la bonne voie, je me sens très bien sur la moto. Aujourd’hui j’aurais pu me battre pour le podium ou la victoire. »

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™