Luca Marini : « Ce week-end je vais apprendre avec les meilleurs »

luca marini wild card at Misano
jeudi, 12 septembre 2013

Deuxième du Championnat de Vitesse d’Italie, Luca Marini fera ses débuts en Grand Prix en Wild Card ce week-end à Misano et comptera sur un conseiller de luxe, son demi-frère Valentino Rossi.

A seize ans, Luca Marini est l’une des meilleures promesses italiennes et pas seulement parce qu’il est le demi-frère du nonuple Champion du Monde Valentino Rossi. Marini est effectivement monté sur le podium six fois en huit courses cette année dans la catégorie Moto3™ du Championnat de Vitesse d’Italie et occupe la seconde place du classement général, à deux courses de la fin de la saison. Le jeune Italien a aussi participé à la manche du CEV Repsol (Championnat d’Espagne) qui avait lieu le week-end dernier à Albacete et a pris la septième place, à seulement une seconde du vainqueur, Adrián Martín.

Sa rapide progression cette année avait conduit le team Twelve Racing, dirigé par l’ancien coureur Alessio Aldrovandi, à demander une Wild Card pour l’épreuve de Misano, où le jeune Marini courra donc au niveau international pour la première fois ce week-end. 

« C’est la deuxième saison que je cours sur Moto3 et je savais que je pouvais faire quelque chose de bien, » affirme Marini. « J’ai une bonne équipe et ils m’ont donné une moto très compétitive. Je n’ai pas encore gagné, c’est la seule chose qui me manque, et j’espère le faire au Mugello (où il jouera le titre du CIV face à Andrea Locatelli, qui a 23 points d’avance). »

En dehors de ses performances au niveau national, Marini sait aussi que son week-end à Misano pourrait être crucial pour la suite de sa carrière et affirme en saisir tout l’enjeu : « Jusqu’ici j’ai toujours su gérer ces situations. Ce sera sûrement une bonne expérience, je vais apprendre avec les meilleurs et progresser sur mes points faibles. Mon frère me dit que c’est une grande opportunité pour moi, je crois que je peux faire quelque chose de bien mais je dois rester lucide. »

Quant aux rumeurs qui annoncent que Valentino Rossi serait en train de monter un projet pour le Championnat du Monde Moto3™, dans lequel il engagerait de jeunes Italiens, Marini a admis qu’il n’était peut-être pas encore prêt à rejoindre des pilotes déjà bien plus expérimentés tels que Romano Fenati ou encore Niccolò Antonelli.

« Passer au Championnat du Monde sans être capable de se battre devant peut être risqué. Mon objectif est d’y arriver dès que possible, avec une bonne équipe mais avec les moyens d’être dans les dix ou quinze premiers. Nous y pensons pour l’an prochain mais je ne sais pas encore ce qui vaut le mieux pour moi, faire une année de plus dans le CIV ou le CEV ou passer directement aux Grands Prix. Je dois étudier mes options, trouver un sponsor… rien n’est décidé. » 

 
TAGS San Marino

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™