Lorenzo s’impose pour la troisième fois de suite au Mugello

motogp race lorenzo mugello
dimanche, 2 juin 2013

Après sa contre-performance du Mans, Jorge Lorenzo a parfaitement su réagir et a remporté le Grand Prix TIM d’Italie suite à une course vierge de la moindre erreur. Dani Pedrosa a fini deuxième suite à la chute de son coéquipier Marc Márquez dans le dernier tour, qui permettait à Cal Crutchlow de monter sur la troisième marche.

Septième au Mans, son plus mauvais résultat depuis 2008, Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing) devait absolument se relancer ce week-end au Grand Prix TIM d’Italie et l’a fait avec la manière puisque l’Espagnol s’est imposé en menant du début à la fin, pour remporter sa troisième victoire consécutive au Mugello.

Parti deuxième derrière Dani Pedrosa (Repsol Honda), qui l’avait devancé d’un rien en qualifications, le Champion du Monde en titre s’est hissé en première position en passant à l’intérieur dès le premier virage tandis que son coéquipier Valentino Rossi (Yamaha Factory Racing) allait très vite se voir contraint à l’abandon. Percuté par Álvaro Bautista (GO&FUN Honda Gresini) dans le virage n°3, l’Italien a tiré tout droit dans le bac à gravier et a violemment percuté la barrière de sécurité. Les deux pilotes étaient heureusement sains et saufs suite à leur chute mais l’accrochage a néanmoins fait l’objet d’une enquête de la Direction de Course, qui l’a qualifié d’ « incident de course ».

Moins rapide que Pedrosa et Marc Márquez (Repsol Honda), qui suivait de près ses deux compatriotes, sur la très longue ligne droite du circuit toscan, Lorenzo a parfaitement su contrôler la course et, en fin stratège qu’il est, avait gardé une petite marge pour faire la différence à partir du douzième tour, à la mi-course, et laisser sur place ses deux adversaires.

Clairement battus par le Champion du Monde en titre, Pedrosa et Márquez se sont ensuite rudement disputés la seconde place, prise par Márquez dans le dix-neuvième des vingt-trois tours. Le rookie catalan est néanmoins parti à la faute deux tours plus tard, sa quatrième chute du week-end. Suite à l’abandon de Márquez, Pedrosa reprenait la seconde place tandis que Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3), qui revenait sur les deux Espagnols, en profitait pour faire une nouvelle apparition sur le podium après avoir fait une course en solitaire en quatrième position. Le n°35 devenait alors le premier Britannique à signer deux podiums consécutifs dans la catégorie reine depuis Ron Haslam en 1987.

Stefan Bradl (LCR Honda) a quant à lui résisté jusqu’au bout aux assauts d’Andrea Dovizioso (Ducati) pour prendre la quatrième place, qu’il avait déjà obtenue au Mugello en 2012 et qui demeure son meilleur résultat en MotoGP™.

Nicky Hayden (Ducati) et Michele Pirro, en Wild Card sur la version expérimentale de la Desmosedici GP13, ont respectivement pris les sixième et septième places, derrière Dovizioso, tandis que Aleix Espargaró (Power Electronics Aspar), premier pilote CRT, s’est offert une fantastique huitième place devant Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3), Héctor Barberá (Avintia Blusens) et Randy de Puniet (Power Electronics Aspar).

Vainqueur pour la deuxième fois de la saison, Jorge Lorenzo revient à douze points de Dani Pedrosa dans le classement général et passe devant Marc Márquez avec quatorze points d’avance sur le rookie. Les trois Espagnols se retrouveront en piste le 16 juin à Montmeló, pour le Grand Prix Aperol de Catalogne.

 
TAGS Italy

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™