Pedrosa : "On peut toujours progresser tant que l'on en a la volonté"

mardi, 12 février 2013

Le vice-Champion du Monde MotoGP™ 2012 revient sur le début de sa pré-saison avec la Honda RC213V dans cette interview proposée par Repsol.

Pilote le plus rapide lors des trois journées d'essais qui ouvraient la pré-saison 2013 la semaine dernière à Sepang, Dani Pedrosa est reparti de Malaisie satisfait de ses résultats et a profité de son bref retour en Espagne, puisqu'il retournera à Sepang à la fin du mois, pour livrer ses impressions dans une interview réalisée par Repsol Media Service.

Trois jours d'essais et tu as eu le meilleur temps à chaque fois. Tu dois être satisfait de tes résultats…

"Oui, je suis assez content. Nous avons pu continuer à travailler sur la moto et surtout conduire de bonnes analyses. Ces tests sont importants pour le reste de la saison. Nous avons eu suffisamment de temps pour essayer tout ce que nous voulions parce que la météo a été clémente et que nous avons pu faire beaucoup de tours. Globalement c'était un test positif."

Comment te sens-tu physiquement ? La reprise a été dure ?

"C'est normal d'être un peu raide au début parce que ça faisait longtemps que nous n'avions pas roulé. Etant donnée la spécificité des motos que nous pilotons, il est inévitable de souffrir un peu à la reprise, même si on a parfois l'occasion de piloter d'autres types de machines entre-temps. C'est quelque chose qui n'a pas de rapport avec le fait d'être plus ou moins fort."

Contrairement à l'année dernière, vous gardez la même cylindrée cette année et tu continues avec la RC213V. Quels sont les changements qui ont été faits depuis le test de Valence du mois de novembre ?

"En vérité il n'y a pas eu de gros changements parce que nous avions déjà un bon feeling à Valence. Nous avons changé plusieurs choses qui ne nous allaient pas forcément très bien mais globalement nous ne faisons que des petites modifications en gardant la même direction."

L'un de tes principaux problèmes l'an dernier était le chattering. Est-ce que c'est résolu ?

"Pour les premiers essais, nous ne nous concentrons pas vraiment sur les choses telles que le chattering. Nous avons essayé d'améliorer le freinage et l'entrée en virage, parce que la moto a pris quelques kilos. Le règlement a changé, nous avons un moteur en moins cette année et il faut donc aussi s'assurer que le moteur aura une durée de vie suffisante. Ce sont les choses sur lesquelles nous avons le plus travaillé durant ce test."

Le poids de la moto augmente pour la seconde année consécutive. Les trois kilos ajoutés cette année se font-ils vraiment remarquer ?

"Oui, on s'en rend compte, notamment au freinage. Nous avons essayé de jouer sur le positionnement de ces trois kilos supplémentaires afin de trouver le meilleur équilibre. Nous devrons évidemment continuer à travailler là-dessus. Je ne peux vous dire comment nous avons reparti le poids, c'est un secret !"

Certains de tes adversaires ont fait une simulation de course à Sepang. Penses-tu que c'était trop tôt pour le faire ?

"Nous n'avions pas prévu de faire de run long pour ce test. C'étaient les premiers essais de l'année et nous n'avons pas encore fini de décider des pièces que nous utiliserons pour cette saison. Selon mon expérience personnelle, je ne pense pas avoir besoin de me concentrer sur un run long pour les trois premiers jours d'essais."

La saison commence dans à peine deux mois. Comment comptez-vous améliorer la moto d'ici là ?

"Il y a toujours des choses qu'on peut améliorer. Certains choses qu'on pense impossibles aujourd'hui peuvent devenir une réalité les années suivantes. Tant que l'on a la volonté d'aller de l'avant et de développer la moto, on n'est jamais à court d'idées. On peut toujours progresser."

A la fin du mois, tu retournes à Sepang pour trois autres journées d'essais. Quel est ton programme ?

"Nous devons travailler sur plusieurs aspects du moteur, principalement l'électronique. Nous devrons aussi tout tester, vérifier que tout est à sa place et que tout est fiable."

Tu as un nouveau coéquipier, Marc Márquez. Comment évalues-tu ses débuts sur une MotoGP ?

"Je n'ai pas passé beaucoup de temps avec lui en piste, seulement deux ou trois virages, mais son style est vraiment impressionnant. Il se détache beaucoup de la moto et a fait de très bons chronos. Il était aussi déjà assez rapide au mois de novembre."

Interview réalisée par Repsol Media Service

 

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™