La tension à son comble avant la finale du duel Márquez vs Lorenzo

press conference valencia
jeudi, 7 novembre 2013

Marc Márquez et Jorge Lorenzo, qui joueront le titre MotoGP™ 2013 dimanche à Valence lors de la dernière manche de la saison, se sont retrouvés jeudi après-midi en salle de presse et étaient accompagnés de leurs coéquipiers respectifs, Dani Pedrosa et Valentino Rossi, ainsi que de Nicky Hayden et de Bradley Smith.

Avec treize points d’avance sur le Champion du Monde en titre, Marc Márquez (Repsol Honda) a un net avantage mathématique mais n’aura cependant pas le droit à l’erreur au moment d’entrer en piste pour devenir le plus jeune pilote titré dans la catégorie reine : « Nous devons finir dans les quatre premiers et ce n’est pas chose facile en MotoGP™. Notre mentalité doit rester la même que pour toutes les autres courses : nous devons faire de notre mieux le vendredi, le samedi, lors du warm-up puis en course. Nous verrons bien si nous pouvons nous battre pour le titre, le podium ou juste quelques points. »

Face à un rival qui n’a manqué le podium que deux fois cette année (chute au Mugello puis disqualification à Phillip Island), Lorenzo sait que la tâche sera difficile mais est prêt à relever le défi : « Je sais que Valentino m’aidera, s’il le peut, comme je l’aurais aidé s’il avait été à ma place. L’important sera d’être rapides dès le vendredi et tout le week-end, surtout pour la course. Je pense que Marc et moi pouvons être fiers d’être deux Espagnols en lice pour le titre MotoGP. La meilleure stratégie sera de viser la victoire en course. C’est clair. Il n’y a rien d’autre à faire. Nous devrons nous battre face aux pilotes Honda et c’est tout ce que nous pourrons faire. Nous verrons bien s’il pleut dimanche, au sinon ce sera très difficile. »

Vainqueur à Valence l’an dernier, Pedrosa n’a pas échappé aux nombreuses questions de la presse concernant d’éventuelles consignes d’équipe et a clarifié : « Autant que je sache, le HRC ne donne pas de consigne d’équipe. Avec treize points d’avance et en ayant toujours été sur le podium, je crois qu’il est de toute façon capable de réussir. De mon côté, je vais faire de mon mieux en course et la remporter serait la meilleure manière d’aider le team. »

Rossi a quant à lui abordé son imminente séparation avec son chef mécanicien Jeremy Burgess : « Notre objectif est de nous battre pour le Top 3 à chaque week-end. C’est arrivé cette saison, mais pas trop souvent. Nous avons fait de très bonnes courses, eu des podiums, et une victoire. Pour moi, la meilleure manière d’aider Jorge sera d’être devant Marc. Je sais que ce sera très difficile mais je vais évidemment essayer. Les rumeurs ne disent pas la vérité. Je n’ai rien à reprocher à Jeremy mais je pense qu’il ne sera plus mon chef mécanicien l’an prochain. C’était une décision difficile à prendre parce que nous avons une grande histoire ensemble. Ce n’est pas uniquement mon chef mécanicien, il fait partie de ma famille et c’est un peu comme un père pour moi en tant que coureur. Mais j’ai décidé que je devais changer des choses pour l’an prochain, essayer de trouver une nouvelle motivation qui puisse m’aider à progresser et à aller plus vite. »

Vainqueur du titre MotoGP™ à Valence sept ans plus tôt, alors qu’il était arrivé avec huit points de retard, Nicky Hayden (Ducati) a trouvé que la situation des Espagnols n’avait pas grand chose à voir avec celle de 2006 et a déclaré : « C’est évidemment mieux de n’avoir que huit points de retard. Jorge a plus de retard et il lui faudra donc plus de chance. Marc est dans une bien meilleure position (que ne l’était Rossi en 2006). Je préfèrerais clairement être à la place de Marc que de Jorge… en fait je prendrais bien n’importe laquelle de leurs places ! Marc n’est pas un simple rookie. Il devrait réussir s’il ne rencontre aucun problème mais on ne sait jamais ce qui peut arriver tant que le drapeau à damier n’a pas été levé. »

Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) aborde de son côté la dernière épreuve de sa première année en catégorie reine et dresse déjà un bilan positif de sa saison : « Nous avons réussi à atteindre nos objectifs personnels et à faire ce que Yamaha attendait de moi, ce qui est très bien. Je suis content du résultat final et impatient de préparer la saison prochaine cet hiver. La fin de ma carrière en Moto2 ne s’était pas vraiment bien passée, je n’étais pas arrivé avec le plein de confiance mais je pense que mes débuts ici sont plus ou moins ce que nous verrons l’an prochain avec Scott (Redding) et Pol (Espargaró). »

TAGS Valencia

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™