Aleix Espargaró : « Nous pouvons nous battre pour le podium »

lundi, 31 mars 2014

Révélation de la pré-saison 2014, Aleix Espargaró a manqué l'exploit pour l'ouverture de saison au Qatar suite à ses deux chutes en qualifications mais demeure confiant et revient avec motogp.com sur son week-end à Losail, ses objectifs pour cette année ainsi que l’arrivée de son frère cadet Pol en MotoGP™.

Pilote le plus rapide des trois premières séances d’essais au Qatar, Aleix Espargaró était le favori à la pole position avant les qualifications mais n’était que neuvième sur la grille après avoir chuté deux fois en de moins de quinze minutes en Q2. Le pilote du team NGM Forward Racing allait néanmoins réussir à prendre la quatrième place en course, son meilleur résultat en MotoGP™.

Aleix, tout d’abord tu as dû te faire opérer à Barcelone, que s’est-il passé ?

« L’opération n’avait rien à voir avec mes chutes au Qatar. Ça datait en fait de la première séance d’essais, du jeudi. J’avais un ongle qui était passé au travers de la peau d’un orteil. Le Dr Xavier Mir l’avait examiné et j’avais pu continuer à rouler pour tout le week-end mais c’était assez douloureux avec la botte. Quand je suis rentré à Barcelone, il a dû l’ouvrir, couper l’ongle à la base et faire quelques points de suture pour refermer la plaie. Ce n’était pas grand chose mais c’est quand même ennuyeux parce que je ne peux pas marcher normalement. »

Ton week-end a été très animé : tu avais dominé les essais libres, il y a eu tes deux chutes en qualifications puis tu as réussi à finir quatrième…

« Je suis content de la manière dont les choses avaient commencé, j’étais devant pour les trois premières séances d’essais et j’avais un bon rythme tout au long du week-end. J’étais peut-être trop nerveux, c’était la première fois que je pouvais viser la pole position, et j’ai fait deux grosses erreurs en qualifications. Ça signifiait que je devais partir derrière pour la course et en plus j’avais détruit mes deux motos. J’ai donc dû courir avec une moto reconstruite et je n’étais plus aussi à l’aise. Malgré tout, j’ai réussi à reprendre mon calme et à finir quatrième, avec treize points. Ça aurait pu beaucoup mieux se passer sans mes deux erreurs en qualifications. »

Tu penses donc que tu aurais pu être dans le groupe du podium avec Márquez, Rossi, Pedrosa et Bautista ?

« Oui, je pense que je me serais battu avec eux si j’étais parti mieux placé. En course, mon rythme était similaire à celui de Marc (Márquez) et Valentino (Rossi) mais j’étais coincé au milieu des Ducati et j’allais 10 ou 15 km/h moins vite qu’eux sur la ligne droite. Si j’étais parti devant, j’aurais pu combler mon déficit de vitesse de pointe avec l’aspiration. Quoi qu’il en soit, j’ai fait deux grosses erreurs le samedi et j’en ai payé le prix. C’est dommage mais nous essayerons de faire mieux au Texas. »

Quelles conclusions tires-tu de ton week-end au Qatar ?

« Que nous devons apprendre de nos erreurs ! Si je peux garder quelque chose de positif de mes chutes du samedi, c’est que j’ai réussi à être plus calme le dimanche et à ne pas tomber à nouveau. Il faut savoir contrôler ses nerfs. La prochaine fois, j’aborderai peut-être tout ça avec plus de calme, sans me focaliser sur la pole position et en visant plutôt juste une place en première ligne. »

La catégorie Open te réussit bien jusqu’ici mais au Qatar, tu bénéficiais des trois journées de Test Officiel auxquelles les pilotes Factory n’avaient pas participé. Pour la prochaine épreuve, à Austin, tout le monde sera à égalité. Crois-tu que ce sera plus difficile ?

« Et bien, il n’y a pas que ma moto Open qui fonctionne bien. J’ai la même moto que Colin Edwards, tandis que les Honda d’Abraham, Aoyama, Hayden et Redding vont 3 ou 4 km/h moins vite que nous. Je pense que toutes les Open peuvent se rapprocher du groupe de tête. Dans notre cas, je pense que nous pouvons nous battre pour le podium sur beaucoup de circuits, même si ce ne sera pas facile. Nous devons marquer beaucoup de points cette année parce que je veux finir le Championnat dans le Top 6. Pour l’instant nous sommes quatrièmes et nous ne sommes donc pas mal partis ! »

La prochaine course a lieu au Texas, chez ton coéquipier Colin Edwards, qui t’a aidé au Qatar, après tes deux chutes, en acceptant que ton équipe utilise certaines de ses pièces pour qu’elle te remonte une moto pour le dimanche. 

« Je suis très heureux d’avoir un coéquipier tel que Colin. Son expérience m’aide beaucoup et au Qatar, en dehors du fait qu’il m’ait prêté des pièces, il m’a aussi beaucoup soutenu dans les moments difficiles, pour la simple raison qu’il est déjà passé par là. Nous avions des problèmes avec la consommation de carburant au Qatar parce que le réservoir ne fonctionnait pas comme il le devait. Colin s’est chargé de résoudre ça. Au Texas, ce sera difficile parce qu’il y a une ligne droite qui est très, très longue (1,2 km) et nous savons que nous allons avoir du mal dans ce domaine, au moins jusqu’à Jerez, où nous recevrons un nouveau carénage. En attendant, nous espérons faire de notre mieux. Courir à domicile motivera Colin et j’espère que nous pourrons tous les deux nous battre pour le podium. »

Se battre pour le podium ou finir sur le podium ?

« J’aimerais bien (rires) ! Au Qatar, nous avons démontré que nous avions un bon rythme. Nous verrons comment ça se passera à Austin. Ce ne sera probablement pas aussi ‘simple’ qu’à Losail mais nous essayerons de nous qualifier sur l’une des deux premières lignes et nous verrons ensuite si nous pouvons nous battre pour le podium. »

Tu avais beaucoup à faire durant la pré-saison mais c’était encore plus compliqué pour ton frère Pol, qui s’est fracturé la clavicule lors de la dernière journée d’essais.

« Oui, c’est une catégorie difficile et je crois que Pol pensait qu’il réussirait à mieux gérer la situation. Vous pouvez avoir un bon rythme et être rapide mais les différences avec les autres pilotes restent assez petites et la moindre erreur a un impact important sur l’issue de la course. Nous savons tous que Pol est très talentueux, sur un tour unique, il est extrêmement compétitif et l’a démontré au test du Qatar. La course est cependant quelque chose de différent, tout le monde va plus vite et le niveau est très élevé. Il a commencé l’année avec une blessure à la clavicule et a dû être opéré. Il a payé pour sa chute et il avait un peu perdu en rythme pour le Grand Prix. Je crois qu’il a besoin d’un peu de temps pour récupérer mais il a déjà montré qu’il s’était très bien adapté à la catégorie. »

Tu as une semaine de repos forcé après ton opération de l’orteil, tu as dû avoir le temps de revoir le Grand Prix !

« Oui, j’ai revu la course et c’était génial pour les spectateurs ! Le début ressemblait à une course de Moto2™ ! Puis à la fin, il y a eu une belle bagarre avec Marc et Valentino. C’est dommage que Marc ait poussé aussi fort sur le dernier tour, ce qui a empêché Valentino de revenir. La Yamaha semble en tout cas plus proche de la Honda. Je pense que ce sera très ouvert cette année et vraiment génial pour les spectateurs. »

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™