Bridgestone revient sur le challenge de Losail

mercredi, 26 mars 2014

Shini Aoki de Bridgestone fait le bilan de la première manche de la saison 2014 au Circuit International de Losail.

Au Grand Prix Commercial Bank du Qatar, les teams Factory disposaient de pneus slick en gommes dure et médium tandis que les teams Open et les pilotes Ducati avaient le choix entre la gomme médium et une gomme tendre qui a surtout été utilisée en qualifications.

L’épreuve du Qatar a été la première course pour les pneus Bridgestone de 2014. Qu’avez-vous pensé de ce week-end ?

« Le Qatar est un circuit difficile pour le développement des pneus parce qu’il n’y a pas beaucoup d’adhérence, que la piste est abrasive et que les températures sont relativement basses. Etant données ces conditions, je crois que les débuts des pneus de 2014 ont été positifs et le pneu tendre a ajouté une autre dimension à l’action, surtout en qualifications. Tout le week-end a été très disputé, la première moitié de la grille se tenait en moins d’une seconde à chaque séance et la course a aussi été très serrée. En Q2, les douze premiers se tenaient en seulement 0.65s et c’est un résultat incroyable. »

Le pneu tendre était uniquement mis à disposition des pilotes de la catégorie Open ainsi que qu’à ceux du team Ducati. Ce pneu a rendu les qualifications plus excitantes mais combien de pilotes l’ont utilisé en course ?

« Sept pilotes ont choisi le slick arrière tendre pour la course, dont tous ceux qui sont sur la Honda RCV1000R. Les meilleurs temps de Scott Redding et de Nicky Hayden, qui ont respectivement terminé septième et huitième, n’étaient qu’à huit dixièmes de seconde du meilleur tour de la course, et en moyenne ils étaient à près d’une seconde et demie par tour des leaders. En analysant les temps par secteur, on se rend compte que les pilotes Open sur le pneu tendre étaient très proches des pilotes Factory sur les trois premiers secteurs mais manquaient de puissance sur le dernier, où la puissance est un facteur déterminant. Je suis donc content des résultats obtenus par les pilotes qui ont utilisé le pneu tendre au Qatar. »

Seul Marc Márquez, qui a remporté l’épreuve, utilisait le pneu dur pour la course. Quels étaient les avantages de cette option par rapport à l’autre, qui était un pneu médium, que la majorité des pilotes avaient choisie pour la course ?

« Ces choix reposent avant tout sur les préférences des pilotes et la façon dont ils peuvent maximiser les différents avantages de chaque option. Lorsqu’il avait essayé le pneu dur lors de la séance FP4, Marc avait trouvé que ce pneu offrait une bonne motricité en sortie de virage. La régularité et la motricité de ce pneu allaient apparemment bien au pilotage de Marc et l’ont aidé à gagner. Le pneu médium est plus performant lors de la montée en température et aident les pilotes sur les premiers tours mais il est aussi moins endurant. Je suis content que nos deux options aient été viables au Qatar et nous espérons que ce sera le cas pour tout le reste de la saison. »

TAGS 2014

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™