Broc Parkes au Qatar, toute une aventure

lundi, 31 mars 2014

L’ouverture de la saison 2014 restera gravée à jamais dans la mémoire de Broc Parkes, qui faisait au Qatar ses débuts en MotoGP™ avec PBM.

Broc Parkes débarque dans la catégorie reine cette année mais avait déjà fait une apparition dans le paddock en 1999, lorsqu’il avait couru à Phillip Island en 125cc, il y a maintenant près de quinze ans.

L’Australien relève maintenant le défi le plus important de sa carrière en rejoignant le MotoGP™ avec PBM et a vécu une première pour le moins mouvementée au Grand Prix Commercial Bank du Qatar.

« Tout d’abord, il y avait une grève du contrôle aérien en France, » explique Parkes. « J’habite à Andorre, je devais aller à l’aéroport de Barcelone en voiture pour un long trajet pour Doha en passant par Heathrow (Londres). A cause de la grève, mon vol pour Heathrow avait été annulé. J’ai ensuite découvert qu’il y avait un vol direct pour Doha depuis Barcelone ! J’ai donc pris celui-ci mais ça voulait dire attendre à l’aéroport quatre ou cinq heures de plus. Le week-end du Qatar est en plus assez fatiguant, il est non seulement étalé sur quatre jours mais on rentre en plus à l’hôtel au milieu de la nuit puis on en ressort le lendemain pour aller au circuit à la tombée de la nuit. »

Quant à leurs objectifs, PBM n’attendait pas de miracle de son nouveau pilote et Parkes espérait lui-même pouvoir se battre contre son coéquipier Michael Laverty et Danilo Petrucci (IodaRacing).

« Le samedi, nous avons compté les positions pour voir où je me situais sur la grille, combien de pilotes je pouvais doubler et jusqu’où je devais aller pour marquer un point, » raconte Parkes. « Ça avait l’air compliqué ! Mais nous en rêvions et il fallait tenter. Puis à un moment de la course, j’ai vu écrit P16 sur mon pit-board et je me suis dit : ‘Wow, plus qu’un autre à doubler et nous aurons un point !’ Mais le 16 est resté sur mon pit-board pour toute la course… et nous avons fini à une position des points. Puis je suis rentré au garage, Birdy (Paul Bird, le propriétaire du team) est venu me voir et m’a dit ‘Tu as marqué un point !’ »

Parkes était effectivement resté en seizième position pendant presque toute la fin de la course mais a été promu à la quinzième place suite à la chute d’Álvaro Bautista, alors troisième, dans l’avant-dernier tour.

« Je suis très content pour mon équipe, » ajoute Parkes. « C’était cool de marquer un point pour notre premier GP, ça a consolidé notre équipe. Les choses n’avaient pas été faciles jusqu’ici parce que nous avions mis beaucoup de temps à assembler les motos et nous étions un peu en retard sur notre programme. Les gars ont travaillé dur pour tout préparer. Ce point était un réel soulagement pour eux et ça nous permet de commencer la saison sur une note positive. »

Après avoir brièvement fêté ce premier point le dimanche soir, Parkes a vite été ramené à la réalité et a de nouveaux eu quelques soucis à l’aéroport.

« A mon retour, j’ai dû faire escale au Bahrain et puis Londres, avant de finalement arriver à Barcelone… mais sans sac ! La compagnie aérienne m’a demandé d’attendre trois heures à l’aéroport de Barcelone pour récupérer mon sac. J’ai refusé, j’étais vraiment impatient de rentrer chez moi et j’avais encore trois heures de route avant d’arriver à Andorre. A la fin de la semaine, j’attendais toujours mon sac… »

Parkes, qui a finalement reçu son bagage chez lui samedi dernier, a marqué au Qatar le premier point du team PBM depuis celui qu’avait remporté Yonny Hernández à Laguna Seca l’an dernier. 

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™