Javier Alonso explique la proposition « Factory 2 »

vendredi, 7 mars 2014

La Fédération Internationale de Motocyclisme et Dorna ont soumis à la Commission Grand Prix une proposition concernant la création d’un statut « Factory 2 » pour la catégorie reine, qui complémenterait les statuts Factory et Open déjà mis en place pour 2014.

La catégorie MotoGP™ pourrait compter cette année trois sous-catégories distinctes au lieu de deux suite à ce que la FIM et Dorna aient proposé un troisième statut intermédiaire, qui sera examiné par la Commission Grand Prix le 11 mars. 

Le règlement actuellement en vigueur pour 2014 prévoit deux statuts, celui des « Factory » pour Honda et Yamaha, avec un maximum de 20 litres de carburant par course, 5 moteurs pour l’ensemble du championnat, sans possibilité d’évolution en cours de saison, et l’utilisation d’un logiciel développé par le constructeur, ainsi que celui des « Open », avec un maximum de 24 litres de carburant, 12 moteurs, la possibilité de développer le moteur en cours d’année et l’utilisation du logiciel officiel fourni par Dorna et Magneti Marelli.

Javier Alonso, Directeur Général des Evènements pour Dorna, explique que la proposition vise à créer un statut intermédiaire pour les teams qui domineraient la catégorie Open : « La proposition que nous avons faite concerne les constructeurs engagés en Open qui commenceraient à obtenir des résultats optimaux, trois troisièmes places, deux deuxièmes places ou une victoire, pour être précis. Un constructeur qui atteindrait de tels résultats devrait adopter de nouvelles limitations pour le volume de carburant embarqué, qui passerait de 24 litres à 22,5 litres, et le nombre de moteurs utilisables pour la saison, qui passerait de 12 à 9. »

« Nous avons analysé les résultats des essais à Sepang, notamment ceux du deuxième test, et il est clair que la seconde version du logiciel proposée par Magneti Marelli fournit d’excellentes performances. Le fait est que le seul constructeur prêt à utiliser ce logiciel est Ducati. Cela leur donne un avantage, en plus de ceux de la catégorie Open, et nous avons donc proposé ce changement à la Commission Grand Prix afin de trouver un meilleur équilibre et de nous assurer qu’il n’y ait pas de constructeur qui ait un avantage démesuré. »

« En tant que championnat, nous souhaitons que tout le monde puisse avoir accès aux meilleures technologiques, notamment à ce type de logiciel, mais les teams privés ne sont pas prêts à utiliser un logiciel aussi complet. Ducati n’était clairement pas au même niveau que Honda et Yamaha l’an dernier et ils ont étudié le règlement avec l’objectif d’améliorer leur position sur la grille et leurs résultats. Nous comprenons que ces changements leur permettent d’être plus proches des autres constructeurs mais il serait injuste qu’ils battent les autres teams de la catégorie en ayant davantage d’armes à leur disposition. Nous pensons donc que cette proposition est une bonne solution.

Le représentant de Dorna a aussi confirmé que les changements de réglementation actuels visaient à établir sur le long terme une grille plus équitable en termes de technologies. L’objectif étant que tous les pilotes MotoGP™ passent en Open en 2016.

« Le développement de l’ECU et du logiciel continue pour que tout le monde puisse bientôt utiliser le même ECU, comme c’est déjà le cas cette saison, et éventuellement le même logiciel, » ajoute Alonso.

« Notre devoir est de poursuivre le développement du logiciel et de nous assurer que les constructeurs puissent en tirer le meilleur avec leurs motos. C’est pour cette raison que nous demandons aux constructeurs de nous aider dans le développement du logiciel. »

« Nous avons un logiciel et s’ils peuvent l’améliorer, ils peuvent le faire mais à condition que le logiciel puisse être utilisé par tout le monde. A chaque fois que ce type de progrès pourra être réalisé, nous les encouragerons à le faire. »

TAGS 2014

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™