Guareschi et son nouveau rôle en Moto3™

mardi, 1 avril 2014

Vittoriano Guareschi s’est entretenu avec motogp.com pour discuter des débuts du Sky Racing Team by VR46 au Qatar et des performances de Romano Fenati et Francesco Bagnaia.

Ex-coureur, ancien team manager chez Ducati, Vittoriano Guareschi dirige désormais le nouveau team Moto3™ soutenu par Valentino Rossi, le Sky Racing Team by VR46, qui engage cette année Romano Fenati et Francesco ‘Pecco’ Bagnaia en Moto3™.

Tout se passait bien pour Fenati lors des essais et puis ça s’est compliqué en qualifications…

« Romano a malheureusement eu beaucoup de chattering, qu’il n’avait pas eu pour les essais. Juste après, nous nous sommes immédiatement mis à chercher la cause de ses problèmes. Il se trouve que ça provenait d’une suspension cassée et ça ne marchait donc logiquement pas aussi bien que les deux soirées précédentes. Romano ne pouvait pas rouler normalement et c’est un miracle qu’il se soit aussi bien qualifié (huitième position). Nous avons réalisé ce qu'il s’était passé dès qu’il est rentré au garage. Nous avions résolu le problème pour le warm-up mais la moto ne répondait plus comme en début de week-end.

En course, les résultats ne reflétaient pas les performances du début de week-end. Bagnaia a fini dixième et Fenati douzième.

« Pour Romano, nous pensions tous qu’il devait se battre pour le podium et qu’il pouvait être très fort dès le départ. Au final, la moto n’a pas tenu le rythme qu’il avait avant le problème de suspension, elle détruisait trop vite le pneu. Il n’avait presque plus de gomme pour les derniers tours et c’est pour ça qu’il perdait du terrain. Il avait fait le meilleur tour de la course sur le troisième tour, mais c’était davantage dû à son talent. La moto ne lui permettait pas d’attaquer. »

« De l’autre côté, Pecco a montré de quoi il était capable. L’an dernier il avait vécu beaucoup de frustrations et n’arrivait pas à se mettre à l’aise sur la moto qu’il avait. Au Qatar, je crois qu’il a réalisé qu’il avait les moyens de se battre et qu’il s’est convaincu lui-même qu’il pouvait rattraper le groupe de tête. Nous sommes globalement très contents de sa course. Il a fini à seulement hui secondes du vainqueur et marqué ses premiers points en Championnat du Monde. C’est un bon début ! »

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés ?

« Le Qatar nous a permis de collecter des informations, de gagner en expérience, avec une moto toute nouvelle. Nous connaissons désormais mieux nos faiblesses et nous allons pouvoir travailler dessus. Nos objectifs ? Nous voulons monter sur le podium aussi souvent que possible cette saison et nous battre pour le titre l’an prochain. Cette année, nous devrons payer le prix de notre inexpérience dans cette catégorie mais nous savons que parfois, nous pourrons aussi nous battre avec les meilleurs. »

Après Ducati en MotoGP™, c’est la deuxième fois que tu prends le rôle de team manager. Quelles sont les différences entre ces deux expériences ?

« C’est très différent. Ici, ma mission est beaucoup plus large. Dans une équipe plus importante comme chez Ducati, chaque membre du team s’occupe d’un domaine précis alors qu’ici je fais un peu de tout ! C’est une belle aventure pour moi. L’an dernier, fin octobre, ce team n’existait pas, nous n’avions même pas un tournevis ! Nous avons travaillé très, très dur cet hiver et pour moi, c’est un tout nouveau challenge. »

La relation avec les pilotes doit aussi être différente…

« Certainement. Ces gars (Fenati et Bagnaia) n’ont pas encore vraiment muri en tant que pilotes. Chez Ducati, je travaillais avec des pilotes d’élite qui savaient exactement ce qu’ils faisaient et ce qu’ils voulaient. Ici, en Moto3™, mon rôle se rapproche davantage de celui d’un père ! »

Et Valentino Rossi ? Nous avons vu qu’il suivait avec intérêt ce qui se passait. Quel est son rôle et son impact dans ce projet ?

« Valentino nous laisse toute la liberté que nous voulons pour travailler mais il est toujours curieux de savoir ce qui se fait et comment les choses avancent. Il est toujours très préoccupé ! Il ne faut pas oublier que ce projet est né de sa compagnie, VR46, et de Sky Italia. Il veut vraiment promouvoir les carrières de jeunes pilotes, les faire grandir et en faire des Champions du Monde. C’est l’idée derrière ce projet. »

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™