Iannone : « Je veux me battre à nouveau avec Márquez »

mercredi, 2 avril 2014

Troisième de la catégorie Moto2™ trois années de suite et vainqueur à douze reprises avant son arrivée en MotoGP™, Andrea Iannone est toujours aussi confiant quant à son potentiel et espère profiter des récents changements chez Ducati pour faire son retour sur le devant de la scène.

Comment ta Ducati a-t-elle changé depuis l’introduction du nouveau règlement ?

« Le comportement est très différent, elle est plus docile et c’est une moto beaucoup plus compétitive que celle de l’an dernier. Les autres pilotes de Ducati et moi en sommes très contents. »

Quelles sont les principales différences avec la version antérieure ? 

« On peut désormais pousser à fond, il est moins facile d’arriver à la limite. Et une fois qu’on y arrive, il faut être suffisamment bon pour pouvoir aller encore un peu plus loin. Il faut toujours travailler pour essayer d’aller encore un peu plus vite. C’est une moto qui se manie bien mais elle peut aussi mieux maintenir sa vitesse de pointe et pour nous c’est un grand pas en avant. »

Si tu n’étais pas tombé au Qatar, à quelle position te serais-tu vu finir ?

« C’était vraiment dommage de tomber et je suis très déçu mais d’un autre côté, nous avions fait un excellent week-end, j’avais été rapide et toujours dans les premiers. Après, tout le monde a pu voir le rythme que j’avais pour la course et celui qu’avait les cinq premiers dans le groupe de tête. J’aurais sûrement pu courir avec eux. »

Tu as eu plusieurs accidents la saison dernière. Est-ce que tu es de retour à 100% pour 2014 ?

« Physiquement, je vais bien. Je me sens mieux sur la moto et je suis aussi mieux préparé sur la plan psychologique. Je suis plus serein et plus à l’aise grâce aux progrès que nous avons faits. J’espère que nous pourrons continuer à progresser au long de cette saison. Je veux me battre comme avant mais en MotoGP, avec Marc Márquez. En Moto2 nous avions eu de grands duels, de belles bagarres qui avaient animé les courses, et c’est quelque chose qui me manque. »

Qu’attends-tu de la prochaine épreuve qui aura lieu à Austin, où il y a deux longues lignes droites sur lesquelles tu pourras profiter de ta vitesse de pointe ?

« C’est un beau circuit mais le tracé n’est pas facile. Il y a en effet de longues lignes droites dont nous pourrons profiter mais avoir une moto rapide ne suffit pas, il faut aussi bien piloter et être incisif dans les virages et les autres sections de la piste. Ça ne s’est vraiment pas mal passé au Qatar et en Malaisie mais nous devons encore voir où nous nous situons vraiment. Il y a peut-être des pistes où nous devrons souffrir. Je ne sais pas quoi attendre d’Austin. J’essaye d’aller de l’avant, course après course. »

Tu es très actif sur les réseaux sociaux. Comment appréhendes-tu ces plateformes et quelle est ta relation avec tes fans ?

« Oui, en effet. Il n’y a pas très longtemps, nous étions tous sur Messenger mais maintenant tout le monde est sur Facebook, Twitter et Instagram. J’aime interagir avec les gens et quand les fans me posent des questions, j’essaye d’y répondre directement. C’est agréable de communiquer avec les gens qui te suivent. »

Tu as toujours eu le n°29. Quelle est l’histoire de ce numéro ?

« En réalité, j’avais commencé avec le n°53 parce que j’adorais le film Un amour de coccinelle. Quand j’ai commencé à courir en minimoto, j’avais le 9, qui est mon jour de naissance, et mon frère avait le 2. Il courait avec Corsi, Sic et Dovi et quand il a arrêté, j’ai décidé de prendre son numéro et de le mettre devant le mien, comme c’était mon frère ainé, et c’est comme ça qu’est né mon n°29. »

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
MotoGP VIP VILLAGE™