Il s’appelle Sheene et ne court que pour le fun

The surname is Sheene and he rides for fun
mardi, 15 avril 2014

Freddie Sheene, fils du double Champion du Monde Barry Sheene, a récemment fait une apparition dans le FIM CEV Repsol mais ne prévoit pas de succéder à son père et affirme ne courir que pour le plaisir.

Fils du double Champion du Monde Barry Sheene, l’un des héros des années 1970, Freddie a commencé la compétition sur le tard mais n’a pas l’intention de suivre les traces de son père. Sheene junior a récemment couru à Jerez pour la première manche du FIM CEV Repsol 2014 et a eu le temps de nous parler de sa participer sur Yamaha à l’épreuve Moto2.

Freddie, bienvenue dans le CEV ! C’est une bonne surprise de te voir ici. Qu’est-ce qui t’a poussé à venir courir ici cette année ?

« Je faisais quelques journées de roulage en Grande-Bretagne, où j’ai rencontré Mark, le propriétaire du team. Il m’a donné l’opportunité de venir courir ici et il a décidé de m’engager dans le CEV parce qu’il avait déjà eu des motos ici avant et que la météo est bonne ! »

Tu as mentionné que tu n’avais pas vraiment d’expérience en compétition…

« J’ai fait ma première course l’an dernier, à Donington, et j’en ai fait deux autres cette année pour avoir ma licence. Maintenant je suis dans le CEV en Moto2. »

T’es-tu fixé des objectifs ?

« J’ai 26 ans et je n’ai pas d’objectif, je ne prévois pas de progresser à un niveau plus élevé. Je prends ça comme ça vient et je me fais simplement plaisir. Pour moi il s’agit de m’amuser sur une moto. »

Pourquoi commencer maintenant, à cet âge ?

« Quand j’étais plus jeune, je n’étais pas trop porté sur les motos et mon père ne me poussait pas vraiment à faire quoi que ce soit. J’ai été scolarisé en pensionnat quand j’étais jeune et je ne voyais donc pas vraiment de motos. Plus tard, vers vingt ans, je suis parti en Grande-Bretagne. Beaucoup de mes amis couraient et j’ai commencé à m’intéresser à ce sport. Puis j’ai commencé à rouler l’an dernier et j’aime vraiment ça. »

Est-t-il difficile de porter ton nom de famille ?

« Je ne dirais pas que c’est difficile ! Il y a toujours des gens qui vous surveillent mais je n’ai pas de pression parce que je cours pour mes propres raisons et pour moi c’est avant tout pour le fun. Il y a sûrement des gens qui s’imaginent que je souhaite devenir le prochain Barry Sheene mais ce n’est pas le cas. Je suis réaliste et je sais jusqu’où je pourrai aller. Pour l’instant ce n’est que pour le fun et on verra où ça me conduira. »

TAGS 2014

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™