Zarco : « Travailler avec Aki Ajo et Kalex serait une belle option pour 2015 »

Le Moto2™ est partenaire de
mercredi, 3 septembre 2014

En pole position et quatrième à l’arrivée du Grand Prix Hertz de Grande-Bretagne, Johann Zarco revient sur son week-end à Silverstone et discute de ses options pour la saison prochaine.

Toujours compétitif à compétitif à Silverstone, où il était monté sur le podium 125cc en 2011 et avait aussi signé de bons résultats en Moto2™ ces deux dernières années, Johann Zarco (AirAsia Caterham Moto Racing) a démontré qu’il continuait à progresser le week-end dernier en Angleterre et a dominé une bonne partie des essais libres avant de décrocher sa première pole position en Moto2™ puis une quatrième place en course.

Le Français a terminé derrière Esteve Rabat (Marc VDS Racing Team), Mika Kallio (Marc VDS Racing Team) et Maverick Viñales (Paginas Amarillas HP 40), avec qui il s'était battu durant la quasi-totalité de la course.

Johann, tu as remporté ta première pole position en Moto2™ le week-end dernier et tu as su en profiter puisque tu as mené le premier tour. Comment s’est passé ton début de course ?

« La Moto2 est une catégorie qui va très vite et avoir la pole m’a donc fait plaisir. J’ai été surpris au départ parce que les autres partent d'habitude mieux que moi. Là je suis parti en pole et j’étais devant au premier virage. J’avais même le sourire dans le casque, ça m’a permis d’être décontracté. J’ai donc fait le premier tour en tête, Kallio m’a ensuite doublé mais j’étais à l’aise et j’en ai profité pour repasser devant et l’empêcher de s’échapper parce que ça moto allait un peu plus vite dans la ligne droite. J’ai pu lutter un moment mais il a fini par prendre de l’avance. Les autres ont alors commencé à me passer et j’ai dû lutter en 2e, 3e puis 4e place. »

Tu perds du terrain sur le trio de tête juste avant les deux derniers tours. Que s’est-il passé ?

« Quand Viñales me double, à trois tours de la fin, mon repère de freinage change quand il se rabat et à ce moment-là je me suis écarté. Vu mon déficit de vitesse, je n’avais pas le droit à l’erreur et celle-ci a fait que je ne pouvais plus revenir » » 

Comment peut-on expliquer ce déficit de vitesse ? (En course, la vitesse de pointe moyenne du Français est de 264 km/h, contre 269,2 pour Maverick Viñales, qui termine devant lui en troisième position)

« On l’a depuis le début de l’année avec cette équipe-là. C’est difficile de dire pourquoi mais c’est comme ça. »

Tu finis donc quatrième, avec une première pole, après avoir fini dixième puis neuvième à Indianapolis et Brno. A tes yeux, le bilan est-il satisfait ?

« Oui, pour ce week-end, il l’est. Il y a eu la pole position et une nouvelle donne en course : j’ai bien lutté, je méritais le podium, je n’ai pas pu le faire mais c’est sans regret. Le week-end a donc été très positif. Maintenant, j’espère par la suite retrouver ce genre de situations en course parce que j’ai appris beaucoup de choses et qu’il faut que j’élève mon niveau en Moto2 pour être régulièrement dans la lutte pour le podium. Mon espoir pour la prochaine course, c’est de rééditer cette situation mais pour ça, il y a beaucoup de travail à faire en amont. »

Cette prochaine course, ce sera à Misano. Est-ce que c’est une piste qui t’es favorable ?

« Je pense que ce sera moins facile à Misano qu’à Silverstone. Je vais essayer de gérer l’énergie et la moto tout au long du week-end mais ce sera différent parce que Silverstone est une piste où je vais naturellement assez vite. »

On dit depuis quelques temps que tu aurais émis le souhait de passer de Suter à Kalex pour l’an prochain ?

« Oui, exactement. Surtout après la course de Brno. C’est une piste qui m’est favorable, je fais un mauvais résultat alors que j’espérais jouer la gagne là-bas. Au final, on a vu qu’il n’y avait pas que moi qui était en difficulté et si on veut jouer un titre en Moto2, il faut être constant sur toutes les courses. C’est l’avantage de la Kalex et c’est pour ça que j’ai émis le souhait de changer de châssis pour l’an prochain. »

Tu es aussi annoncé dans le futur team Moto2 d’Aki Ajo pour 2015. Peux-tu nous en dire davantage ?

« Ce n’est pas encore fait mais ce serait une belle option parce que c’est la personne avec qui j’ai été vice-Champion du Monde en 125cc. Il a comme carte de visite plusieurs titres de Champion du Monde en 125cc/Moto3™. Bien qu’il ne connaisse pas la catégorie Moto2, il a une équipe de qualité pour tout analyser et faire de bons résultats. Ce serait bien si je pouvais retrouver Aki, son côté méthodique et son envie de gagner. Rouler avec une Kalex avec Ajo, ce serait une bonne option pour avoir des chances de jouer la victoire. »

Quelles sont tes autres options pour l’an prochain ?

« Pour avoir une Kalex, les deux teams d’élite, Pons et VDS, ont déjà signé leurs pilotes mais il y a aussi Italtrans, qui pourrait être une option. »

TAGS 2014 Johann Zarco

Vidéos:

Voir toutes les vidéos de l'événement

Photos:

+ de news

Dernières news

  • MotoGP™
  • Moto2™
  • Moto3™
Publicité
Paddock Girls MotoGP VIP VILLAGE™