Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Doohan découvre les monstres du Tourisme Australien

Doohan découvre les monstres du Tourisme Australien

Doohan découvre les monstres du Tourisme Australien

Le légendaire motard australien a bouclé quelques tours au volant d'une Holden Commodore, une bête de plus de 600 chevaux capable d'atteindre les 300 km/h. Cette voiture sera pilotée par une des stars locales, Paul Morris, lors d'une démonstration effectuée à l'occasion du Grand Prix d'Australie de F1, qui se déroulera la semaine prochaine sur l'Albert Park de Melbourne.

A l'issue de son bref run - écourté par un problème d'embrayage - Mick Doohan était enthousiaste : 'Ce sont des voitures amusantes à piloter. Il y a beaucoup de puissance, mais on ressent aussi le poids de la voiture au freinage, même si je n'ai pas vraiment attaqué' 'Le plus dur, c'est de rétrograder et d'arrêter la voiture ; mes pieds ne sont pas très efficaces en raison des blessures que j'ai subi en moto' expliquait t'il.

Le pilote régulier de la bête, Paul Morris, s'est dit impressionné par le coup de volant de son compatriote. 'Mick est un compétiteur, cela se voyait à chaque virage. Il comprend bien la voiture et il sait ce qu'il fait. Je suis sûr qu'en passant un peu plus de temps au volant de la voiture, il serait très rapide'

Doohan, qui a arrêté la compétition Moto en 99, reste un grand amateur de sports mécaniques. 'Je m'intéresse à tous les types de sports mécaniques ; c'est toujours intéressant d'avoir l'opportunité de piloter ce genre de voiture et voir ce que l'on ressent à leur volant'

Toutefois, l'australien, qui occupe désormais le poste de Directeur de la Compétion au sein du Honda Racing Corp, n'envisage pas de se reconvertir dans le monde de la course automobile. 'Je suis toujours impliqué dans le monde de la moto avec Honda, et je passe la plus grosse partie de l'année à Monaco ; du coup, il est hors de question de disputer une saison de V8 ou d'un autre type de course automobile. D'un autre côté, il ne faut 'jamais dire jamais' à une participation exceptionnelle, et pour l'avenir, je reste ouvert à ce sujet'

Tags:
500cc, 2001

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›