Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Toni Elias aborde la dernière ligne droite de l'intersaison avec prudence

Toni Elias aborde la dernière ligne droite de l'intersaison avec prudence

Toni Elias aborde la dernière ligne droite de l'intersaison avec prudence

Deuxième journée d'essais sur le Circuit de Catalunya, avant la séance IRTA qui débutera demain. A Montmelo, l'ambiance du paddock ressemble à s'y méprendre à celle d'un Grand Prix. Toni Elias, qui a eu l'occasion de tourner pour la première fois à Montmelo avec l'Aprilia 250, évoque avec motograndprix.com le déroulement de son intersaison et son état d'esprit avant les derniers essais avant le coup d'envoi de la saison 2002.

"C'est une intersaison d'adaptation classique" affirme le pilote du team Telefonica Movistar Repsol YPF. "A Jerez, où j'ai découvert l'Aprilia en décembre, j'ai pu constater quelles étaient les différences entre une 125 et une 250. J'ai aussi pu voir à quel point il est facile de partir à la faute avec une telle monture. Ce fut ma première chute, et elle m'a permis de découvrir les limites de la machine"

Lors des précédents essais IRTA de Valence et d'Estoril, il est resté discret, avec un 10è et un 7è temps. Mais les temps ne préoccupent pas spécialement Elias, qui a connu quelques difficultés lors de ses débuts :"Lors des essais IRTA de Valence, j'ai suis sorti trois fois, assez fort. Je me suis fait mal au poignet et il est encore contusionné. A Estoril, je n'ai pas fait de super temps, mais j'ai poursuivi mon travail sur la moto. Dès le premier contact, je me suis rendu compte qu'elle était très rigide et que le comportement de la roue avant n'était pas satisfaisant. Nous avons essayé de travailler là-dessus, en essayant divers angles et positions. Après les essais d'Estoril, nous avons décidé de changer de cadre et il semblerait que ce soit la solution"

"Le comportement de la moto est meilleur : le nouveau châssis est plus facile, le dérapage est plus progressif, moins brusque... 'elle est plus prévenante'. Je ne cherche pas à justifier mes chutes. Je suis en cours d'apprentissage dans cette cylindrée et les chutes font partie de l'apprentissage. Je suis très content du déroulement de la journée d'hier, mais ce n'était que le premier jour. Il faut encore travailler sur la mise au point, on peut aussi améliorer le moteur... et je peux aussi faire des progrès de mon côté"

Prudent, le jeune catalan affirme qu'il est encore trop tôt pour évoquer des objectifs pour sa première saison en 250cm3 : "Pour le moment, mon unique objectif est de finir les trois premières courses, à l'occasion desquelles j'espère apprendre beaucoup. Après, avec un peu de patience, j'espère m'améliorer au fil de la saison"

Tags:
250cc, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›