Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Hervé Poncharal fait le point après le Grand Prix du Japon

Hervé Poncharal fait le point après le Grand Prix du Japon

Hervé Poncharal fait le point après le Grand Prix du Japon

Hervé Poncharal, manager du team Gauloises Yamaha Tech3, revient sur le Grand Prix du Japon.

Lors des essais hivernaux, Olivier est resté prudent. Il a tiré les leçons de la saison 2001 et jusqu'aux derniers essais IRTA de Suzuka, il a travaillé consciencieusement, restant très discret. Animé par une farouche détermination de prouver qu'il pouvait se distinguer au guidon d'une 2-temps, il a fait de bonnes performances lors des essais, sur le sec, parvenant à décrocher une place sur la deuxième ligne derrière les 4-temps et les wildcards.

Dimanche matin, on s'attendait à ce que la pluie vienne compliquer les choses, car les 4-temps, dont le moteur est plus souple, ont un avantage théorique sur le mouillé. Mais on a eu une nouvelle surprise : la pluie a nivelé les différences entre les motos et la différence s'est faite au niveau du pilotage et de la mise au point. Olivier s'en est très bien tiré, ce qui a encore gonflé son capital confiance.

En course, il a pris un bon départ et s'est maintenu à la 3è place jusqu'à ce qu'il n'écope d'un stop & go. Il n'est nullement question de remettre en cause la pénalité, c'est le règlement, mais Olivier l'a très mal vécu, car cela ne tenait à rien. Sur la grille, sa moto a bougé alors qu'il ajustait sa visière. C'était la première fois qu'il était aux avant-postes depuis longtemps et trop démotivé pour continuer, il est rentré au box et a mis pied à terre. Même si je peux le comprendre, je ne peux en aucun cas cautionner une telle attitude, ne serait-ce que par rapport à nos partenaires et à tous ceux qui sont derrière lui. Nous avons donc eu une discussion énergique et il a fini par comprendre où était son intérêt et celui de l'équipe. Malgré la pénalité, il aurait facilement pu finir à la huitième place, ce qui aurait été un bon résultat. Ce fut donc une grosse déception de repartir sans point, mais on a aussi vu des choses positives pendant le week-end. Shinya s´est aussi montré très véloce ; il a pris un mauvais départ mais avant de partir à la faute, il était le plus rapide en course. Il a un peu trop attaqué.

La prochaine course, à Welkom, sera difficile, car nous serons encore plus désavantagés par rapport aux 4-temps en raison de l´altitude, qui va nous faire perdre en puissance. Toutefois, nous ferons encore une fois de notre mieux !

Tags:
MotoGP, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›