Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Toni Elias veut franchir une nouvelle étape de son apprentissage de la 250 à Welkom

Toni Elias veut franchir une nouvelle étape de son apprentissage de la 250 à Welkom

Toni Elias veut franchir une nouvelle étape de son apprentissage de la 250 à Welkom

Toni Elias, issu du Championnat 125, a démarré sa carrière en 250 avec une première arrivée dans le top 15 à Suzuka. Il dévoile ses premières impressions à motograndprix.com et ses attentes à l´approche de la deuxième épreuve, qui se déroulera en Afrique du Sud.

´Je suis assez satisfait du déroulement de la course de Suzuka. J´ai tourné au niveau auquel je m´attendais : c´est une nouvelle étape de ma première saison en 250. Je suis aussi content de mon rythme, car plus rapide aurait été un peu dangereux, et plus lent n´aurait pas été très marrant. Sur le sec, j´étais assez rapide ; c´est dommage qu´il ait plu en course, car je n´avais jamais couru en 250 sous la pluie, il va falloir que j´apprenne rapidement. Les 5 premiers tours furent, nerveusement, très éprouvants, mais après, je me suis appliqué à finir la course et je fut ravi de finir 11è.

Par rapport à l´époque de la 125, j´ai changé un peu mes habitudes d´entraînement. La 250 est bien évidemment plus lourde et plus puissante ; je dois donc faire plus de musculation pour être plus costaud. Je n´aime pas passer trop de temps au gymnase, mais je ne manque pas une occasion de prendre le guidon, que ce soit une bécane de supermotard ou de motocross. Le week-end dernier, je suis allé voir le Grand Prix d´Espagne de Motocross, à Bellpuig, et je me suis régalé : les trois courses furent spectaculaires, mais je dois avouer que je ne suis pas pressé d´aller me frotter à ces gars-là. Mon père était pilote de Motocross, mais moi, je préfère regarder !.

La prochaine étape sera l´Afrique du Sud, et j´y vais avec le même état d´esprit qu´au Japon : l´objectif sera de finir la course ! Je n´ai pas encore disputé de course sur le sec en 250, et j´espère qu´il ne pleuvra pas à Welkom, afin de pouvoir apprendre à maîtriser la moto avec différentes charges d´essence et comprendre l´évolution du comportement des pneus. Ce circuit est probablement plus simple que celui de Suzuka, la course n´en sera que plus disputée. La piste peut se révéler très glissante : le choix de pneumatiques sera donc très important.

Pour la première fois, je décroche mes premiers points dès la première course de la saison, je peux donc m´avouer satisfait de ma progression. J´ai franchi une première étape, mais il y en a encore beaucoup qui m´attendent !

Tags:
250cc, 2002, Africa's Grand Prix, Toni Elias

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›