Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

En vue du GP d´Afrique du Sud, l´optimisme règne chez Red Bull Yamaha

En vue du GP d´Afrique du Sud, l´optimisme règne chez Red Bull Yamaha

En vue du GP d´Afrique du Sud, l´optimisme règne chez Red Bull Yamaha

Comptant parmi les équipes MotoGP les plus malchanceuses de la saison dernière, le team Red Bull Yamaha n´a pas vraiment mieux entamé sa campagne 2002. Le leader de l´équipe, Garry McCoy, longtemps indisponible en 2001 suite à une fracture du scaphoïde, a chuté lors de la première épreuve du Championnat. L´équipe avait toutefois matière à satisfaction avec la performance de John Hopkins, qui faisait ses débuts dans la catégorie reine ; l´équipe aborde donc l´épreuve de Phakisa Freeway avec optimisme. C´est sur ce circuit que McCoy avait décroché sa première victoire, en 2000.

Le team manager de l´équipe, Peter Clifford, explique : ´Garry récupère plus vite depuis Suzuka. Il avait très mal au Japon, car une des vis qu´il a dans la cheville était en train de lâcher. Cela a affecté sa démarche, et bien évidemment, son pilotage. Il rentré directement en Australie où on lui a retiré la vis sous anesthésie locale. Depuis, il est beaucoup plus à l´aise, et il a hâte de courir à Welkom. Il est dans un état d´esprit totalement différent´.

Malgré l´arrivée des 4-temps et un début de saison décevant, Clifford assure que ses troupes sont des plus motivées. ´Nous savons que Garry fait partie des pilotes les plus rapides du plateau, et le moral de l´équipe est très bon, poussé par l´enthousiasme de John et la possibilité de se distinguer avec les pneus Dunlop. A Suzuka, je pense que John a fait preuve d´une grande détermination, ralliant l´arrivée et raflant des points quand d´autres ont préféré mettre pied à terre. Nous avons apprécié son attitude et on a pu voir l´esprit d´équipe qui règne chez nous quand les mécaniciens de Garry sont allés sur le pit wall pour le féliciter, bien après que Garry ait chuté. Les 4-temps étaient impériales au Japon, mais oublier les 2-temps après la première course serait une erreur. Nous sommes bien déterminés à en surprendre plus d´un au cours de la saison et nous nous y efforcerons à chaque course´.

Tags:
MotoGP, 2002, Africa's Grand Prix

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›