Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Leon Haslam aborde Le Mans avec détermination, malgré des débuts ´cauchemardesques´

Leon Haslam aborde Le Mans avec détermination, malgré des débuts ´cauchemardesques´

Leon Haslam aborde Le Mans avec détermination, malgré des débuts ´cauchemardesques´

J´écris depuis mon motorhome, qui est actuellement à Bordeaux, car j´ai décidé de faire le voyage de Jerez au Mans avec mon chauffeur, Martin. C´est un voyage assez long, mais nous avons fait étape à Benidorm et à Estartit sur la côte espagnole, afin de rendre visite à des amis. C´est donc une bonne manière de se reposer entre deux courses. Nous y sommes presque et je peux commencer à me concentrer sur le Grand Prix.

Pour être honnête, jusqu´ici, la saison a été un véritable cauchemar. Au Japon, je pensais pouvoir être dans le groupe de tête, mais en Afrique du Sud et à Jerez, les problèmes se sont enchaînés. L´équipe travaille beaucoup, dans différentes domaines, mais nous avons des difficultés à mettre au point un véritable package, j´espère que cela ne tardera pas trop.

Les gens commencent à remettre en cause mes capacités en tant que pilote, mais je refuse de me laisser abattre et je suis persuadé d´avoir ma chance. J´ai toujours pensé que la 250 me conviendrait et j´y crois toujours car mon coéquipier Jay Vincent est un habitué du top 10 et rencontre les mêmes problèmes que moi. L´essentiel est d´affronter les hauts et les bas avec la même détermination, et je suis sûr que je ressortirai plus fort, aussi bien au plan humain que du pilotage, de cette expérience.

La prochaine étape sera Le Mans, et même si je n´y ai jamais décroché de bons résultats, c´est un circuit que j´aime. Lors de ma première saison, avec Italjet, j´ai rencontré des problèmes moteur et je n´ai pas pu participer à la course. L´an dernier, avec la Honda NSR500 V2, j´ai eu une gros accident le samedi, et j´ai encore une fois manqué la course. C´est un super circuit, et cette année, j´espère partir avec de meilleurs souvenirs.

Tags:
250cc, 2002, Polini Grand Prix de France

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›