Achat de billets
Achat VidéoPass

Aspar évoque le début de saison en fanfare de son team 250

Aspar évoque le début de saison en fanfare de son team 250

Aspar évoque le début de saison en fanfare de son team 250

L´an passé, Jorge Martinez Aspar avait franchi une nouvelle étape de sa carrière de propriétaire d´équipe en ´montant´ en 250. Cette année, il aligne quatre Aprilia usine et l´un de ses pilotes pointe actuellement en tête du classement provisoire du Championnat du Monde : Fonsi Nieto.

L´ex-champion du Monde 80 et 125 reste toutefois prudent et ne veut pas tomber dans un optimisme excessif : ´Nous sommes encore en début de saison, et on ne peut pas encore tirer de conclusions, mais on n´aurait pas pu faire mieux. Evidemment, les résultats de Fonsi sont très importants mais je suis aussi très content du travail d´Elias, et je suis sûr qu´au Mugello, à Catalunya et à Assen, Toni sera plus performant et fera un grand pas en avant en termes de résultats. En France, il a déjà fait de gros progrès, tant en essais qu´en course´.

Fonsi Nieto a réalisé un début de saison idéal, passant du statut de pilote réputé véloce à celui de pilote jouant pour la victoire. Aspar explique cette progression : ´Je pense que la clé de ce changement fut de mettre en place une structure autour d´une moto performante pour se consacrer à lui. D´un autre côté, le pilote doit être sûr de lui et savoir qu´il peut battre n´importe qui. Je pense qu´il l´a réalisé et a beaucoup progressé. Désormais, il est très sûr de lui et je pense que c´est la clé de son succès´.

Le rival le plus proche de Fonsi Nieto est Marco Melandri, qui pilote aussi une Aprilia usine au sein du team officiel. Mais Aspar ne s´inquiète pas de la situation : ´On pourrait imaginer beaucoup de choses vu que le rival est italien, tout comme le constructeur, mais je fais totalement confiance à Aprilia. Je travaille avec eux depuis sept ans et j´ai de très bonnes relations avec eux. Ils m´ont toujours fourni du bon matériel et je n´ai pas à me plaindre. A partir de la cinquième ou de la sixième course, le pilote le mieux classé aura évidemment un avantage. Pour le moment, nous sommes en tête, et j´espère que notre situation sera encore meilleure à partir de Barcelone´.

Tags:
250cc, 2002, Gran Premio Cinzano d'Italia

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›