Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Hopkins effectue des débuts convaincants en MotoGP

Hopkins effectue des débuts convaincants en MotoGP

Hopkins effectue des débuts convaincants en MotoGP

John Hopkins, pilote du team Red Bull Yamaha, faisait figure d´inconnu à son arrivée en MotoGP. A 19 ans, il débute en Championnat du Monde après avoir remporté le titre de Formula Xtreme AMA ; ses débuts sur la scène mondiale sont particulièrement impressionnants : il a terminé toutes les courses disputées depuis le début de la saison dans les points (seuls 4 pilotes y sont arrivés). Le week-end dernier, à Catalunya, il a terminé pour la première fois dans le top 10 et il s´est distingué en qualifications en passant tout près d´une première pole.

motograndprix.com : Tu es très régulier depuis le début de la saison ; que penses tu de ce départ ?
John Hopkins : C´est vraiment bien parti, je gagne de l´expérience en permanence. Apprendre les tracés et à régler la moto n´a pas été facile, et j´en suis toujours à ´apprendre´ la moto. Nous avons plus ou moins trouvé les réglages de base correspondant à mon style et à partir desquels nous pouvons travailler. J´essaie de marquer des points à chaque course, et j´étais vraiment content de rentrer dans le top 10 ce week-end, car c´est l´objectif que je m´étais fixé en début de saison et j´y parviens dès la sixième course. $$$

mgp : Comment s´est passée l´adaptation de ton style depuis que tu pilotes en Championnat du Monde ?
JH : J´ai réalisé que j´avais complètement changé de style, après avoir repris le guidon de ma vieille 4-temps que je pilotais auparavant ! Je pense m´être bien adapté à la YZR, mais je dois encore travailler les freinages, trouver les limites de la 500 et des Dunlop, vu que j´étais habitué aux Michelin. Mais Dunlop commence à nous fournir de très bons pneus, c´est un plus.

mgp : Ton équipe (Red Bull Yamaha) a rencontré des problèmes avec ses pilotes, d´abord avec Garry McCoy, puis avec JM Bayle. Est-ce que cela t´a dérangé ?
JH : Un peu au niveau du pilotage. Garry nous manque car c´est le premier pilote, et il était chargé de tester les pneus Dunlop et d´en assurer le développement. Depuis qu´il n´est plus là, je suis le premier pilote et j´ai donc un peu plus de pression. J´essaie donc de ne pas trop y penser.

Tags:
MotoGP, 2002, John Hopkins

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›