Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Jay Vincent espère que la chance sera au rendez-vous à Donington

Jay Vincent espère que la chance sera au rendez-vous à Donington

Jay Vincent espère que la chance sera au rendez-vous à Donington

La saison 2002 est encore une année difficile pour Jay Vincent. Si le coup de guidon du pilote britannique est largement reconnu dans le paddock, Vincent a dû surmonter diverses épreuves tout au long de sa carrière, et cette nouvelle campagne n´est pas vraiment différente. Après avoir fait ce qu´il a pu avec le team Pulse 500 pendant la première moitié de la saison 2001, il retrouve le guidon d´une Honda privée pour son retour en 250, au sein du team espagnol BQR, qui aligne aussi son jeune compatriote Leon Haslam.

Cependant, tout ne s´est pas déroulé selon le plan établi : des problèmes au sein de l´équipe et quatre arrivées dans les points entre les deux pilotes ont largement entamé l´optimisme habituel de Vincent. ´Je suis très déçu par la manière dont les choses se sont passées jusqu´ici´ admet le britannique. ´Quand j´ai signé avec l´équipe, en début de saison, on m´a assuré que la moto serait développée tout au long de la saison, mais elle n´a pas bougé alors que le reste du peloton a amélioré. Le seul point positif de cette année est que je sois encore là, car j´adore courir en GP´. $$$Alors qu´il aborde la mi-saison dans une situation délicate, Vincent sait que le temps lui est compté et que l´équipe devra progresser de manière significative, et ce dès sa course à domicile, qui aura lieu à Donington Park la semaine prochaine. ´J´espère que le fait que ce soit ma course à domicile poussera Honda à nous envoyer de nouvelles pièces, et s´ils le font, je suis sûr que je peux faire bonne impression. Nos points faibles sont la vitesse de pointe et l´accélération ; Donington et le Sachsenring sont des circuits tortueux, et je suis sûr que nous pouvons entrer dans le top 10 si nous gagnons un peu de puissance en sortie de virage´.

Il y a un an, l´ancien Champion de Grande Bretagne se préparait à vivre la course de sa vie : il devait en effet remplacer Garry McCoy, blessé, au guidon de la Red Bull Yamaha YZR500. Cette année, sa situation ne pourrait pas constater plus : ´L´an dernier, ce fut une période assez agitée, mais piloter pour le team Red Bull fut vraiment un moment fort de ma carrière, et je pense que j´ai prouvé que je pouvais courir au plus haut niveau si on m´en offrait la chance. Cette année, je passe par une mauvais période, mais avec Leon, nous connaissons mieux ce circuit que n´importe quel autre pilote du peloton, nous allons tirer le meilleur de nos machines. J´espère que les choses vont s´enchaîner, et que nous pourrons aborder différemment la suite de la saison´.

Tags:
250cc, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›