Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Roby Rolfo reprend son souffle avant Brno

Roby Rolfo reprend son souffle avant Brno

Roby Rolfo reprend son souffle avant Brno

En Grand Prix, le succès repose en grande partie sur l´homogénéité du couple pilote/moto. D´où la nécessité d´aligner les kilomètres sans répit pendant l´hiver afin d´arriver à mettre le doigt sur la formule gagnante avant le coup d´envoi de la saison. Cet exercice incontournable peut se révéler plus compliqué pour certains, mais n´est pas insurmontable, comme le démontre Roberto Rolfo.

Après avoir brillé l´an dernier sur une Aprilia privée, le turinois a rejoint le team Fortuna Gresini pour prendre le guidon de la Honda NSR250 du Champion du Monde en titre, Daijiro Kato. La différence de physionomie entre le japonais et l´italien a été à l´origine de nombreuses difficultés qui sont venues ralentir son adaptation à cette nouvelle monture. ´J´ai hérité de la moto de Kato, qui a un physique très différent du mien´ explique Rolfo. ´Il est plus petit et pèse pratiquement 20 kilos de moins que moi. Du coup, nous n´avons pas pu débuter par l´adaptation de la mise au point à mon style de pilotage. Même après avoir beaucoup travaillé pendant l´intersaison - et décroché de bons résultats, la moto utilisée au début de la saison n´était pas encore la version définitive. Nous n´avons pas réussi à la modifier pour l´adapter à mon physique, et cela signifiait que l´on aurait plus de problèmes lors des séances d´essais des premiers Grands Prix´.

Le team Fortuna Gresini a toutefois fini par redresser le cap : ´A Welkom, nous avons trouvé une solution ; j´avais de bonnes sensations et j´ai pu commencer à travailler efficacement lors des essais. Une fois lancés dans la bonne direction, nous nous sommes concentrés sur la mise au point pour adapter la moto à mon style de pilotage. Nous avons ainsi pu nous adapter aux caractéristiques propres à chaque tracé. Evidemment, ces difficultés ont retardé le développement de la moto, qui porte uniquement sur la saison 2002. Une fois que nous avons défini une base saine, nous avons été confrontés aux problèmes propres à la moto, qui présente encore de temps en temps des difficultés à l´accélération´.

´Cette expérience partagée avec l´équipe ne peut être que positive´ poursuit-il. ´Je suis conscient que le travail abattu par l´équipe pendant plusieurs mois est à l´origine des bons résultats. Mais si je repense aux courses du Mans et du Mugello, je suis un peu déçu car je crois que j´aurais y pu y décrocher quelques points en plus. Mais la moto n´était pas encore au point, et décrocher une huitième place en qualifications fut déjà compliqué´.

Occupant désormais la troisième place du Championnat du Monde, Roberto Rolfo ne va pas se relâcher totalement pendant la trêve estivale, afin d´être plus en forme que jamais pour affronter la dernière ligne droite de la saison : ´Je vais essayer de me reposer, sans perdre de vue la prochaine course qui aura lieu à Brno. Je pense que je vais alterner repos et exercice ; je vais faire un peu de vélo sans interrompre ma préparation habituelle´.

Tags:
250cc, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›