Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Série noire pour Laconi... en attendant des jours meilleurs

Série noire pour Laconi... en attendant des jours meilleurs

Série noire pour Laconi... en attendant des jours meilleurs

Après un début de saison des plus honorables avec six arrivées consécutives dans les points, les progrès de la nouvelle Aprilia RS3 ont connu un sérieux coup d´arrêt depuis le Grand Prix Marlboro de Catalunya. Aucun point en quatre courses : malgré ses efforts, le bilan estival du pilote franco-italien est des plus maigres. La firme de Noale alignant une toute nouvelle machine cette année, animée par un moteur sophistiqué - un 990cm3 à distribution pneumatique, le retour de Laconi sur la scène des Grands Prix ne pouvait qu´être marqué par diverses difficultés et autres contre-temps.

A Brno, Laconi a mené sa 4-temps à la 16è place, après avoir dû composer avec une machine au comportement particulièrement délicat. ´Cela fait déjà plusieurs Grands Prix que nous rencontrons des difficultés´ concède Laconi. ´Avant la trêve, on souffrait déjà du manque de grip, et à Brno, nous avons eu de gros problèmes avec le pneu avant. Que ce soit sur l´angle, à l´accélération ou au freinage, la moto manquait de stabilité, ce fut une véritable galère´.

Malgré ces problèmes, Laconi souligne les progrès réalisés dans certains domaines : ´On améliore la machine au fur et à mesure. A Brno, on avait déjà un nouvel embrayage qui me permet d´effectuer de meilleurs départs, mais surtout, le nouveau système de gestion du frein moteur est très efficace et se révèle d´une aide précieuse au freinage. Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir, il nous faut encore beaucoup travailler pour aller de l´avant, et c´est ce que fait Aprilia´.

Le développement d´une nouvelle machine est souvent un processus long, douloureux, et la gestation tardive de la RS3 n´a pas facilité la tâche du français : ´Evidemment, c´est toujours mieux d´être tout de suite dans le coup, mais on savait à quoi s´attendre vu que la machine n´était prête que fin janvier. On n´avance pas toujours dans la bonne direction. La moto est encore relativement jeune et je suis le seul pilote à en assurer le développement, à accumuler les kilomètres à son guidon. Il faut laisser le temps au temps avant de récolter le fruit de nos efforts´.

´On continue de travailler pour la fin de la saison, mais aussi pour 2003. Il nous faut encore définir la direction à emprunter la saison prochaine´ conclut-il, avant d´embarquer pour Estoril, où il disputera la troisième édition du Grand Prix Marlboro du Portugal, épreuve où il avait décroché une cinquième place en 2000.

Tags:
MotoGP, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›