Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Sete Gibernau aborde la course de Rio diminué physiquement, mais plus motivé que jamais

Sete Gibernau aborde la course de Rio diminué physiquement, mais plus motivé que jamais

Sete Gibernau aborde la course de Rio diminué physiquement, mais plus motivé que jamais

Même si l´histoire retiendra que Valentino Rossi fut le vainqueur de la course MotoGP disputée sous le déluge d´Estoril, Sete Gibernau, du team Telefonica Movistar Suzuki, restera pour beaucoup le grand animateur de la course. Le pilote espagnol s´est hissé à la première place dès les premiers tours et exécuta une véritable démonstration de ses aptitudes sur le mouillé, avant qu´une chute ne mette fin à ses espoirs de victoire, à trois tours de l´arrivée.

Malgré la déception engendrée par cette chute, Gibernau est totalement concentré sur la prochaine course : il n´est pas du genre à se lamenter sur son sort. Ce qui le préoccupe plus à présent, ce sont les conséquences de sa chute avant le Grand Prix Cinzano de Rio. ´Ce qui s´est passé au Portugal est déjà du passé. Evidemment, j´aurais aimé gagner mais je n´y suis pas arrivé. Cela ne vaut pas la peine de revenir dessus. Aujourd´hui, le problème est que je suis un peu diminué par cette chute. J´ai été touché à l´épaule et je ne sais pas si je serai à 100% pour cette course´.

Concernant sa prestation sur le mouillé, le pilote Suzuki se veut modeste - il avait décroché son unique victoire dans la catégorie à Valence, l´an dernier, où la course fut aussi marquée par la pluie. Il estime qu´il a eu d´autres occasions de se mettre en valeur. ´A Donington, j´ai fait une bonne course et j´ai terminé à la sixième place, et il y a eu d´autres courses qui furent satisfaisantes. Je pense que le mouillé ne fait que plus ou moins mettre les pilotes au même niveau, rien de plus´.

Après avoir consacré la plus grosse partie de sa campagne 2002 au développement de la GSV-R 4-temps, Gibernau - éternel optimiste, veut finir l´année en beauté. ´Nous avons travaillé sur les bases de la moto tout au long de la saison, aussi bien au niveau châssis que moteur. Désormais, nous attendons des évolutions plus radicales, qui dépendent de l´usine. Nous travaillons actuellement sur la mise au point d´un nouvel embrayage, que nous avons déjà eu l´occasion de tester en course. Je sais que cela risque d´être difficile à Rio, à cause de la douleur. Toutefois, c´est un circuit qui me plaît et j´ai envie de faire de mon mieux... comme à Estoril, mais avec un peu plus de réussite !´.

Tags:
MotoGP, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›