Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Azuma se joue de la pluie pour revenir au premier plan

Azuma se joue de la pluie pour revenir au premier plan

Azuma se joue de la pluie pour revenir au premier plan

Après avoir explosé sur la scène 125 en 1999, Masao Azuma avait réalisé des résultats en dents de scie. Si la saison 2002 est de loin la campagne la plus décevante du discret japonais, il a toutefois su se rattraper en s´imposant dans le cadre du Grand Prix Cinzano de Rio. Le pilote du team Tribe by Breil - Liégeois Compétition a en effet réussi à éclipser les gros bras habituels, affichant une parfaite maîtrise du pilotage sous la pluie et en exploitant pleinement ses pneumatiques Bridgestone.

Comme bon nombre de pilotes nippons, Azuma a disputé son premier Grand Prix sur le circuit de Suzuka, en tant que wild-card, en 1996. Connaissant comme sa poche le ´Grand Huit´ si cher à Honda, il y décrocha ses premiers points en Championnat du Monde, en terminant à la sixième place. Cette performance lui valut un guidon à plein temps chez Honda et la saison suivante, il disputait sa première campagne complète en Championnat du Monde. Quinzième du classement final après une saison d´apprentissage, Azuma passait à la vitesse supérieure en 1998 pour décrocher sa première victoire.$$$Il monta aussi quatre fois sur la troisième marche du podium pour finir à la quatrième place du Championnat.

Au début de la saison 1999, Azuma faisait figure d´homme fort du Championnat après avoir remporté les trois premières courses de l´année. Il remporta deux autres victoires dans le courant de la saison mais pêcha par manque de régularité lors de la deuxième partie du Championnat. Il ne fut donc pas en mesure de défendre ses chances dans la course et s´inclina face à l´espagnol Emilio Alzamora et à l´italien Marco Melandri. En 2000 et en 2001, il monta à nouveau sur la première marche du podium (à Philip Island en 2000, puis à Suzuka et à Jerez en 2001), mais des passages à vide manifestes le tinrent à l´écart de la course au titre.

En 2002, Masao Azuma dispute à 31 ans sa sixième saison en 125 face à un peloton qui rajeunit chaque année. Entre son manque de motivation et les difficultés rencontrées dans l´exploitation des pneumatiques Bridgestone, Azuma a enchaîné les résultats discrets jusqu´à cette course de Rio. Mais pour une fois, ses gommes ont joué un rôle déterminant sur une piste détrempée : en l´espace de six tours, il a repris près de 15 secondes aux leaders, Manuel Poggiali et Arnaud Vincent. Le japonais ne fit qu´une bouchée des deux prétendants au titre et alla jusqu´à se ménager une avance suffisante pour rallier l´arrivée sans avoir à craindre une contre-attaque, et finalement remporter sa dixième victoire en GP.

Tags:
125cc, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›