Achat de billets
Achat VidéoPass

Vincent plie mais ne rompt pas

Vincent plie mais ne rompt pas

Vincent plie mais ne rompt pas

Malgré les vicissitudes de la tournée Asie-Pacifique, Arnaud Vincent mène toujours le Championnat du Monde 125cc devant Manuel Poggiali à son retour en Europe. Le bilan des trois dernières courses du français est des plus mitigés. Au Motegi, il ne termina que quinzième à cause d´un problème mécanique, alors que la deuxième place lui était promise. La semaine suivante, en Malaisie, il se rattrapa en s´imposant devant Lucio Cecchinello et Daniel Pedrosa, mais un drapeau à damiers agité avec un peu trop de zèle permit à Poggiali de marquer les treize points de la quatrième place... position qu´il occupait avant de chuter au dernier tour.

L´issue du dernier Grand Prix, à Phillip Island, n´a fait qu´ajouter à la frustration du lorrain : rendu impuissant par la méforme de monture, il a terminé au pied du podium, alors que Poggiali a réussi à renouer avec la victoire, pour la première fois depuis le mois de juin. De vingt-sept points, l´avance de Vincent sur Poggiali a fondu à huit points. Avec une victoire, une deuxième place et une quatrième place, Poggiali lui a en effet repris dix-neuf points en trois courses, prolongeant ainsi la course au titre jusqu´à la dernière épreuve de la saison, qui aura lieu la semaine prochaine sur le circuit Ricardo Tormo, à Valence.

Après cette mauvaise passe, Vincent est plus déterminé que jamais - s´il est épargné par les problèmes techniques qui l´ont empêché de se battre pour la victoire en Australie, il devrait répondre présent une fois de plus pour ce qui s´annonce comme le plus passionnant rendez-vous de la saison. ´Je pense qu´à Valence, ce sera encore moins facile qu´à Phillip Island, avec tous les Espagnols qui rouleront à domicile´ estime le français. ´Je n´ai jamais fait de podium là-bas. Mais quel que soit le circuit, je sais que je peux être devant si la moto marche´.

Tags:
125cc, 2002

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›