Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Kato jouera à domicile et espère en tirer avantage

Kato jouera à domicile et espère en tirer avantage

Kato jouera à domicile et espère en tirer avantage

Lorsque la saison 2003 MotoGP s'ouvrira à Suzuka, ce week-end, seuls quelques pilotes pourront se targuer d'avoir la même connaissance du terrain que Daijiro Kato. L'ancien champion du monde 250cc s'apprête à entamer sa toute première saison complète au guidon d'une Honda quatre-temps, après avoir abandonné sa NSR500 au-milieu de la saison dernière. Il a néanmoins déjà goûté à la victoire en quatre-temps, ayant remporté les éditions 2000 et 2002 des Huit Heures de Suzuka.

`Suzuka est l'un de mes circuits préférés en Grands Prix. Ce que j'aime particulièrement ici, c'est de voir tous mes fans´, confie Kato. `J´ai participé à une séance de dédicace pendant les essais et j'ai pu rencontrer certains d´entre eux, ce qui est toujours agréable pour un pilote. J'ai gagné ici quatre fois, en 250, et j'espère rééditer la performance en MotoGP. Ma seule inquiétude est que, comme la météo l'annonce, il pleuve ce week-end. Je n'ai jamais été au mieux sur le mouillé et, l'an passé, ici, ma première course en MotoGP a été très difficile lorsque la pluie est arrivée. J'ai quand même enchaîné un certain nombre de tours sur piste mouillée à Jerez et à Sepang et j'ai terminé chacune de ces séances avec de bonnes sensations. Ce sera évidemment une autre histoire ici. Sur ce circuit très technique ce sera plus difficile. Je vais croiser les doigts pour une course sèche mais ce ne sera pas la fin du monde s´il pleut´.

. Kato a remporté deux de ses victoires alors qu'il disposait de wildcard. Le japonais tente d´expliquer pourquoi les pilotes locaux prennent souvent l'avantage sur leurs rivaux. `Il est assez différent de la plupart des circuits européens. La vitesse en courbe est très importante à Suzuka parce qu'il y a de longs et rapides virages. Vous ne sortez pas en travers de tant de virages que vous ne le faites sur d'autres pistes. C'est aussi un long circuit et il faut travailler dur partout parce que c'est le genre de tracé sur lequel on peut gagner un petit quelque chose sur chaque partie de la piste, il n'y a pas un ou deux virages qui font une grosse différence dans vos temps. Mon secteur favori est la section ouest, après l'épingle à cheveu, parce que c'est une portion rapide. Je n'aime pas autant la section des esses´.

Sixième à l´issue des deux journées d´essais IRTA, Daijiro reconnait qu´il lui reste du travail à faire en essais libres s´il veut atteindre son objectif dimanche. `Pour l´instant, la machine est ‘comme-ci comme-ça', je suis à soixante-dix pour cent satisfait du travail accompli ici à Suzuka. Mes temps n'ont pas été très bons, je suis sûr que je peux aller bien plus vite mais je dois encore apporter quelques ajustements à mes réglages pour y arriver. Dans les qualifications de vendredi et samedi nous peaufinerons la mise au point de la machine. J'ai aussi eu du mal à me familiariser avec les nouveaux virages du circuit. J´ai couru ici tellement de fois, dans le championnat japonais, en MotoGP et aussi aux Huit Heures, que j'avais un rythme particulier. C'est une habitude difficile à perdre´.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›