Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Roby Rolfo est prêt à enfourcher sa RSW

Roby Rolfo est prêt à enfourcher sa RSW

Roby Rolfo est prêt à enfourcher sa RSW

Roberto Rolfo est arrivé sur le circuit de Suzuka trois jours plus tôt que prévu, afin de pouvoir assister à la dernière séance d'essais IRTA des pilotes de MotoGP. L'Italien avait envie de voir évoluer la nouvelle génération des quatre-temps, avant le premier Grand Prix de la saison. Roby a également saisi l'opportunité de jeter un oeil aux modifications apportées au virages 130R et Casio Triangle. Assister au spectacle des tribunes lui a mis l'eau à la bouche et il attend avec impatience de reprendre la compétition.

` J'aime regarder les MotoGP et je suis très impressionné par ce que j'ai vu ce week-end ´, confiait-il. `Ducati et Aprilia paraissent avoir comblé l'écart avec Yamaha et Honda a toujours une longueur d'avance. Les nouveaux virages ont l'air sympa, vu de l'extérieur, mais j'ai hâte d'en juger par moi-même. C'était agréable de regarder les motos en simple spectateur mais c'est quand-même frustrant de devoir attendre jusqu'à vendredi pour prendre la piste´.

Rolfo a reçu sa nouvelle Honda RSW en novembre dernier et a rencontré beaucoup de difficultés à suivre le rythme de l'armada Aprilia. Il tenait néanmoins à souligner toute la confiance qu'il portait en l'usine japonaise. `Les pilotes Aprilia ont une nouvelle machine mais seul le châssis est vraiment différent. Ils ont une base de départ. Nous, nous disposons d'une toute nouvelle machine et son développement demande du temps. Ses dimensions me conviennent et le châssis est une amélioration de la NSR. Pour l'instant, le moteur, lui, ne l'est pas. Je pense qu'HRC va y arriver et j'espère seulement que ce sera dans un futur plutôt proche que lointain parce qu'actuellement nous rendons à peu près une seconde à nos adversaires´.

A quelques jours de la course, Rolfo expliquait qu'il aimait bien le circuit. Contrairement à certains de ses rivaux, il refuse de penser que ses chances puissent être compromises par la pluie. `Suzuka est très technique, il faut être en permanence attentif. Il y a de nombreux virages, différents, avec des angles variés. Si vous pilotez bien, vous pouvez aller très vite, même si tout ne dépend pas uniquement du pilote. Vous avez besoin de puissance dans les lignes droites, domaine dans lequel j'espère que Honda pourra nous aider ce week-end. S'il pleut vendredi, ce sera une mauvaise nouvelle. S'il pleut samedi, ce sera encore pire. Et s'il pleut dimanche, ce sera un désastre mais je suis assez confiant sur le mouillé et je suis sûr que je m'amuserais quand-même!´.

Tags:
250cc, 2003, SKYY VODKA Grand Prix of Japan

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›