Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Yuki Takahashi, le nouvel espoir japonais

Yuki Takahashi, le nouvel espoir japonais

Yuki Takahashi, le nouvel espoir japonais

Il a été l'une des attractions de la première course de la saison. Le pilote japonais Yuki Takahashi a, une nouvelle fois, fait étalage de son talent et de son potentiel au plus haut niveau de la compétition moto. De nombreux ‘permanents' du paddock n'avaient pas oubliés sa prestation dans le Grand Prix du Pacifique, à Motegi, en 2002. Pour sa première apparition dans le championnat du monde 250cc, Takahashi était monté sur la troisième marche du podium, après s'être mesuré avec Toni Elias et Fonsi Nieto. Le week-end dernier, le pilote wildcard, dix-huit ans, a renouvelé sa performance. Il n'était néanmoins pas pleinement satisfait de son résultat.

« Mon objectif était de faire mieux qu'à Motegi », confiait Yuki, figure dominante des championnats japonais. « Deux semaines avant la course nous avons fait des essais à Motegi mais mes meilleurs temps sont désespérement restés cinq secondes plus lents que dans le GP 2002. Je n'ai tout simplement pas trouvé la vitesse ou la confiance me permettant de rouler au-niveau des meilleurs pilotes mondiaux. Le week-end de la course a été très compliqué. Dimanche matin, le warm-up a été notre première occasion de rouler sur piste sèche et de régler la machine. D'un côté, je suis heureux de ma troisième place, et reconnaissant à l'équipe parce qu'ils ont travaillé dur pour que je puisse, à nouveau, monter sur le podium. Mais, quand je pense au potentiel de la moto, je réalise que j'aurais pu faire bien mieux ».

Le jeune japonais se rappelle particulièrement des dépassements dans les tous derniers mètres de course. Aoyama, lui aussi invité, était venu lui souffler la deuxième place. « Je connais Hiroshi Aoyama depuis dix ans, quand nous courions en mini-bikes. Chacun connait la stratégie de l'autre. J'ai essayé de rouler le plus vite possible, sans me retourner, et, en toute fin de course, je ne pensais pas qu'il pourrait me battre parce que j'avais un peu d'avance. Peut-être que si j'avais regardé derrière il ne m'aurait pas surpris...je m'en mords encore les doigts ».

Après sa brève, mais réussie, rencontre avec le monde des Grand Prix, Takahashi va retourner en territoire familier, dans le championnat japonais, mais il espère avoir d'autres occasions. « Mon but, cette saison, est de gagner le plus possible dans mon championnat national, avec la même énergie et la même envie que j'ai eues dans cette course. Mon ambition est de disputer le championnat du monde. Je me suis déjà mis à l'anglais ! »

Tags:
250cc, 2003, Yuki Takahashi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›