Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Yamaha relève enfin la tête, avec deux pilotes dans le top cinq au Mans

Yamaha relève enfin la tête, avec deux pilotes dans le top cinq au Mans

Yamaha relève enfin la tête, avec deux pilotes dans le top cinq au Mans

Le début du championnat MotoGP n'a pas été très satisfaisant pour Yamaha. Avec au moins cinq machines d'usine sur la grille (voire six avec la M3 de Norick Abe), le constructeur japonais n'a figuré sur aucun des podiums des trois premières courses, les meilleurs résultats restant deux cinquièmes places d'Alex Barros. Pour ne rien arranger, les ‘petits nouveaux' Ducati et leur Desmosedici se sont classés dans les trois premiers, dès leur tout premier GP.

Le week-end dernier, en France, la marque a enfin comblé cette lacune et remporté un premier trophée, grâce à la troisième place de Barros. Son équipier, Olivier Jacque, n'était pas en reste et signait sa meilleure performance en MotoGP en terminant quatrième. Yamaha, vainqueur de deux courses en 2002, peut retrouver le sourire, Marco Melandri s'étant aussi illustré au Mans. Pour sa deuxième course en MotoGP, le champion du monde 250cc a, un temps, occupé la troisième place.

Voici les commentaires de Barros et Jacque après un GP ayant redonné le moral à l'équipe Gauloises.

Alex Barros, 3ème : « Je suis vraiment heureux d'être de retour sur le podium, après mon accident à Suzuka. Je suis également ravi d'avoir pu occuper la tête des deux courses. Je pense que nous avions choisi des pneus trop tendres pour la première partie et, après huit tours, je ne pouvais plus tenir le rythme. Sur le mouillé, je n'avais pas autant d'adhérence que Sete et Valentino et, à la fin, je n'ai pu que les regarder s'éloigner. Quelques courses très importantes nous attendent maintenant. Nous avons mené des essais au Mugello et à Barcelone, et nous y avons réalisé de bons chronos. J'espère pouvoir me battre à nouveau pour le podium. »

Olivier Jacque : « Quelle course incroyable ! Dans le tour de chauffe, juste avant le départ de la deuxième manche, je me suis aperçu que les pneus mixtes que j'avais choisi n'étaient pas la bonne solution. J'ai donc décidé de repasser par les stands pour changer. Ca a payé et, même en étant parti du garage, j'ai rapidement doublé d'autres pilotes. Au final, je signe mon meilleur résultat en MotoGP et c'est un grand encouragement pour l'équipe et moi-même. Avec un peu de chance, ce sera le début d'une longue série. »

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›