Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Proton KR confime les débuts de son quatre-temps au Mugello

Proton KR confime les débuts de son quatre-temps au Mugello

Proton KR confime les débuts de son quatre-temps au Mugello

Après une première sortie impressionnante, le week-end dernier, et une fructueuse journée d'essais sur le circuit français du Mans, la quatre-temps V5 Proton KR est prête à effectuer ses grands débuts en course, dans le Grand Prix d'Italie, en fin de semaine. Les machines ont maintenant plus de 160 kilomètres au compteur et le responsable de l'équipe, Chuck Aksland, révèle qu'ils n'ont rencontré aucun des problèmes de jeunesse avec lesquels ils avaient dû composer pendant le développement sur banc d'essai. Trois machines seront disponibles en Italie, une pour chacun des pilotes, ainsi qu' une moto de réserve.

`Nous avons eu quelques petits soucis, mais rien de sérieux », commentait Aksland, à propos des essais réalisés en France. « Les moteurs sont restés réguliers et nous avons pris un bon départ en améliorant nos réglages de base et en engrangeant des informations sur notre nouvelle machine, au fil des kilomètres parcourus´.

Dès leur premier contact avec la machine, Jeremy McWilliams et Nobuatsu Aoki ont demandé plus de puissance, un empressement rapidement calmé par Kenny Roberts, propriétaire de l'équipe. L'Américain tenait à rappeler que la patience restait la clé. ` La moto n'exploite pas encore tout son potentiel et, malheureusement, cela ne viendra qu'avec le temps´, confiait le triple champion du monde. `Comme je l´ai dit au Mans, il nous faudra trois mois pour venir nous mêler à la bagarre. Ce ne sera pas une fusée au Mugello et elle ne se comportera pas aussi bien que nous le souhaiterions.

Le Mans a, en fait, été un shakedown et la bonne nouvelle est que les moteurs ont bien tourné. Tout le monde assiste aux premières phases de notre développement. Nous allons peut-être dans la mauvaise direction, mais je pense qu'il est intéressant pour les gens de le voir. Nous avons pour l´instant une plage de puissance très large et notre premier objectif est de gagner des tours/minute´.

Tandis que l'équipe de course poursuit ses essais en piste, définissant ainsi les réglages de base du châssis et du nouveau système d'embrayage, le travail de développement du moteur continue à Banbury et aux Etats-Unis, sous la houlette de Rob Muzzy. `Nous savons qu'il va nous falloir encore beaucoup de développement´, concluait Roberts. `Cette machine n´est que l´allumette que nous utilisons pour allumer le feu´.

Tags:
MotoGP, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›