Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Un peu plus de piment pour ce rendez-vous italien

Un peu plus de piment pour ce rendez-vous italien

Un peu plus de piment pour ce rendez-vous italien

Ces dernières années, le Grand Prix Cinzano d'Italie est devenu l'un des évènements les plus attendus du calendrier MotoGP. Le circuit du Mugello est un champ de bataille spirituel pour les deux éternels rivaux Valentino Rossi et Max Biaggi, ainsi que pour leurs armées de supporters. Mais, ce week-end, leur loyauté risque d'être mise à rude épreuve, avec l'émergence de deux nouveaux héros nationaux.

Le populaire Loris Capirossi, vainqueur en 2000, arrive, poussé par le poids de Ducati et de sa légion de passionnés, tandis que le champion du monde 250cc Marco Melandri a annoncé son arrivée sur la scène du MotoGP, avec une qualification en première ligne au Mans et un brillant début de course.

Les ondulantes collines et les courbes variées du circuit toscan en font l'un des plus exigeants et attirants au monde, pour les équipes et les pilotes, tandis que leur toute dernière génération de quatre-temps peut dépasser la barre des 330km/h au bout de la plus longue ligne droite du calendrier.
Leader du championnat, Rossi arrive en territoire familier, après s'y être imposé en 125, 250 et MotoGP, un honneur unique. L'Italien de 24 ans a également l'avantage psychologique d'être le seul à avoir gagné sur ce cette piste, au guidon de sa machine actuelle, la Honda RC211V.

Néanmoins, les pilotes Yamaha ; Melandri, Alex Barros, Olivier Jacque et Shinya Nakano ; avec leurs M1, ont tous participé à une séance de deux jours d'essais, aux côtés de Carlos Checa, après la troisième manche de la saison, à Jerez, tandis que les anciennes vedettes du WSB Troy Bayliss et Colin Edwards ont également bouclé une centaine de tours du Mugello avec Ducati et Aprilia, leurs équipes respectives, avant le début de la saison.

Même s'il pilote pour une équipe italienne, un homme pourrait venir jouer les trouble-fête et calmer les ardeurs du public : Sete Gibernau, vainqueur en France il y a deux semaines. L'Espagnol, qui dispose désormais d'une Honda d'usine, sous la houlette de Fausto Gresini, a remporté deux des quatre premières courses, comme Rossi, et a inscrit 27 points au championnat, lui permettant de figurer au troisième rang, à quatre points de Biaggi.$$$ Le travail de développement se poursuit pour Suzuki, sur la version 2003 de la GSV-R, et pour Kawasaki, qui a recruté Alex Hofmann comme pilote essayeur, lequel bénéficiera d'une nouvelle wildcard, au guidon de la Ninja ZX-RR. L'équipe Proton a promis d'aligner sa nouvelle quatre-temps, qui a fait des débuts retentissants au Mans. Jeremy McWilliams et Nobuatsu Aoki avaient tous deux été impressionnés, en qualification, par le V5, même s'ils avaient finalement choisi de disputer la course avec leurs deux-temps. L'équipe a confirmé amener trois de ses nouvelles machines en Italie, où elles effectueront leurs grands débuts en compétition.

Tags:
MotoGP, 2003, Gran Premio Cinzano d'Italia

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›