Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les Espagnols sont prêts à signer un nouveau triplé, à domicile

Les Espagnols sont prêts à signer un nouveau triplé, à domicile

Les Espagnols sont prêts à signer un nouveau triplé, à domicile

Après les victoires de Valentino Rossi, Manuel Poggiali et Lucio Cecchinello au Mugello, le week-end dernier, dans les trois catégories – MotoGP, 250 et 125,-les pilotes espagnols fourbissent leurs armes pour réaliser, eux aussi, un triplé sur le circuit de Catalunya. Sete Gibernau, Toni Elias et Dani Pedrosa ont déjà assuré à l'Espagne un hat-trick au Mans, mais rêvent de rééditer l'exploit et de monter sur la première marche du podium devant leur public. Plus de 100.000 passionnés sont attendus. Ni Gibernau, ni Elias ne sont rentrés dans les cinq premiers en Italie, tandis que Pedrosa, dans un dernier assaut, s'est emparé d'une inattendue deuxième place. Fort de son expérience, Gibernau tenait néanmoins à préciser qu'il était satisfait de ses progrès au guidon de la Honda RC211V et qu'il était prêt à se battre pour une troisième victoire, en six courses.

« Une huitième place au Mugello n'était pas un désastre, mais un mauvais résultat parce que nous commencions à nous habituer à être aux avants-postes », expliquait Gibernau. « Ce week-end est l'occasion rêvée de se rattraper et je pense que nous avons de bonnes raisons d'être optimistes. Je vais piloter devant mes supporters, ce qui me donne toujours une motivation supplémentaire, et je pense que nous avançons dans la bonne direction. J'ai l'habitude de manger pendant les courses 125 et 250, mais, ce week-end, j'irai encourager Dani et Toni. Ce serait vraiment fantastique de pouvoir répéter le triplé du Mans».

Gibernau devra tout de même se méfier de Loris Capirossi, qui pourrait bien venir contrarier ses espoirs. L'Italien s'est vu remettre, aujourd'hui, un ordinateur portable de pointe, après être devenu le premier lauréat du nouveau ‘All Time Speed Record', présenté par Gericom. Le pilote Ducati a atteint, au Mugello, la vitesse impressionnante de 332.4 km/h, au guidon de sa Desmosedici, et a reçu un Blockbuster Radeon. « C'est un sentiment incroyable de piloter à cette vitesse », confiait Capirossi, auteur du meilleur temps au tour en Catalogne, cet hiver. « Je pense que ce record tiendra au moins un an. Je ne nous vois pas aller aussi vite sur un autre circuit que le Mugello".

Un pilote est déjà hors-course pour le week-end : Kenny Roberts. L'Américain n'a pas récupéré des blessures contractées au Mugello, lorsqu'il avait percuté son équipier John Hopkins. Roberts a, donc, préféré délaisser sa Suzuki GSV-R pour rentrer aux Etats-Unis se faire soigner. Croisé dans le paddock, Akira Yanagawa se prépare à disputer une deuxième épreuve cette saison, aux côtés des pilotes titulaires Kawasaki, Andrew Pitt et Garry McCoy. L'Australien n'était pas là pour accueillir le japonais, ayant préféré profiter du beau temps et passer l'après-midi à piloter un jet-ski à Port Balis, près de Barcelone. Les favoris locaux, Carlos Checa et Shinya Nakano, désormais installé en Espagne, l'y ont rejoint, à bord d'engins Yamaha.

Tags:
MotoGP, 2003, Gran Premi Marlboro de Catalunya

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›