Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Déclarations des hommes de tête catégorie MotoGP

Déclarations des hommes de tête catégorie MotoGP

Déclarations des hommes de tête catégorie MotoGP

Valentino Rossi (pole position) : « La chaleur rendra la course très difficile car les pneus patineront et glisseront tout le temps. Hier, nous nous sommes préparés à ce type de conditions climatiques et nous savons que le choix des pneumatiques sera crucial le jour de la course. Après six ou sept tours, on aura une petite idée sur ceux qui sont capables de tenir la distance. Le vainqueur sera celui qui a eu le plus de traction pour se donner à 100 % jusqu'à l'arrivée finale. Des conditions qui sont également difficiles pour les pilotes. C'est la deuxième course en l'espace d'une semaine et c'est assez fatiguant. Les moteurs à quatre temps deviennent très vite chauds. Aujourd'hui, j'avais les pieds qui brûlaient et je n'imagine même pas ce que ce sera après vingt-cinq tours.

Loris Capirossi (2ème) : « Il faisait plus chaud aujourd'hui qu'hier ! Nous avons utilisé les réglages que nous avions lors des premières qualif mais je dois dire que cette position n'est pas idéale pour les pneumatiques. Nous nous sommes élancés ce matin sur un bon rythme et nous ferons de même demain. Le pneu arrière sera fortement pénalisé car il y a de nombreux virages longs et rapides. $$$ Olivier Jacque (3ème) : « Nous avons rencontré quelques problèmes au début avec nos réglages et puis ça s'est amélioré au fil des tours. Je suis très étonné de voir à quel point nous avons progressé. Nous avons énormément travaillé sur la moto et j'ai un bon feeling. De plus, j'ai fait un tour rapide lors de ma première tentative. Le début de la séance s'est plutôt mal passé mais j'ai pris mon temps pour m'adapter à ma moto et m'améliorer. » Sete Gibernau (4ème) : « Nous avions quelques problèmes avec le sélecteur et nous avons besoin de réparer cela. Trouver l'adhérence sera difficile. L'équipe doit comprendre l'origine de ce petit problème et le solutionner nous aidera à trouver les derniers réglages pour la course. Certains pilotes ne peuvent pas attaquer à 100% en début de course car ils ont besoin de garder des réserves physiques et d'économiser les pneus pour la totalité du Grand Prix. Ce sera difficile à faire passer parce qu'avec de telles températures, piloter à la limite obligera de prendre des risques avec les gommes. »

Tags:
MotoGP, 2003, Gran Premi Marlboro de Catalunya

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›