Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De la télémétrie à la douzième place – quel week-end pour Klaus Nohles !

De la télémétrie à la douzième place – quel week-end pour Klaus Nohles !

De la télémétrie à la douzième place – quel week-end pour Klaus Nohles !

N'ayant pu trouver un guidon pour la saison 2003, le pilote allemand Klaus Nohles a entamé, cet hiver, une nouvelle carrière dans la télémétrie. A 26 ans, il travaille désormais pour l'équipe Aprilia Germany de Chaz Davies et Dirk Heidolf. A la nature imprévisible de la course moto, Nohles a préféré la stabilité d'un revenu fixe, plus compatible avec la vie de famille. Néanmoins, au Grand Prix de Catalunya, il n'a résisté au plaisir de remettre le casque, pour la première fois en deux ans, et a enfourché la 250cc d'Heidolf, forfait.

« J'ai demandé au team manager Dieter Stappert si je pouvais courir à la place de Dirk, au Mugello, mais trois jours avant la course, Christian Pistoni a amené de l'argent et décroché la place », explique Nohles. « J'ai dit que ça ne me posait pas de problème parce que l'équipe a besoin d'argent, mais tout n'a pas bien marché et Dieter m'a dit que j'aurais peut-être une chance en Catalogne. La réponse définitive est venue mercredi, pour mon plus grand plaisir. Au départ, c'était amusant, mais, ensuite, la réalité m'a rattrapé et je suis devenu un peu nerveux".

La progression de Nohles tout au long du week-end a été remarquable, l'Allemand ayant gagné deux secondes au tour entre les premiers essais libres et la dernière qualif, à l'issue de laquelle il s'est placé en troisième ligne. « C'était vraiment génial de revenir en 250. C'était comme si c'était la première fois que je montais sur une moto de course. J'ai juste cherché à m'habituer à la machine, avant de tourner de plus en plus rapidement. Le seul problème est venu de ma condition physique parce que, depuis sept ou huit mois, je n'ai fait que m'asseoir devant un écran d'ordinateur. A la fin de chaque séance j'avais le sentiment de pouvoir attaquer encore plus mais je n'avais plus de force. Samedi, j'ai décidé de boucler moins de tours et de garder de l'énergie pour la course. »

Une sage décision qui s'est avérée payante le lendemain, Nohles s'étant battu pour la douzième place, dans une chaleur écrasante. Maintenant qu'il a regoûté à la compétition, Klaus espère que ses efforts suffiront à lui offrir une nouvelle opportunité. « J'étais, évidemment, épuisé, à la fin de la course, à cause de la chaleur, mais j'ai tenu bon et j'étais ravi de finir dans les points. J'ai vraiment apprécié cette course et je n'ai jamais cessé d'aimer ça. Je ne sais pas si j'aurai une nouvelle chance cette saison, mais je l'espère. Mon rêve est de recommencer à piloter, mais seulement si je peux rapporter de l'argent à ma famille ! »

Tags:
250cc, 2003

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›