Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Ducati rêve de répéter son succès historique

Ducati rêve de répéter son succès historique

Ducati rêve de répéter son succès historique

L'équipe Ducati s'apprête à courir, ce week-end, à Assen, encore baignée de l'euphorie de sa toute première victoire en MotoGP. Vainqueur en Catalogne, Loris Capirossi a pris la succession de Giacomo Agostini, dernier italien à s'être imposé sur une machine italienne, en 1976, au Nurburgring. La riche histoire du Dutch TT, traditionnellement organisé le dernier samedi de juin, en ferait le théâtre idéal pour rééditer l'exploit. C'est sur ce circuit que Nello Pagani, en 1949, avait offert à l'Italie une victoire absolue, sur une Gilera. Un tel doublé avait ensuite été répété en 1950 et 1952 par Umberto Masetti, lui aussi sur Gilera, puis par Remo Venturi et son Augusta MV, en 1960. Giacomo Agustini avait alors pris la suite, menant son Augusta au succès de 1968 à 1972.

Mais, bien que les auspices semblent pencher du côté de Capirossi, un homme prête peu attention à l'histoire. Champion du monde en titre, Valentino Rossi ne cesse de réécrire le livre des records. Après deux erreurs inhabituelles ayant permis à Capirossi de s'imposer en Espagne, Rossi sera déterminé à réaffirmer sa suprématie sur le MotoGP et à accroître un peu plus son avance, déjà portée à 47 points, sur son plus proche rival, Sete Gibernau. Bien que présent sur le podium des douze dernières courses, Rossi n'a plus remporté de victoires consécutives depuis Estoril et Rio en septembre, Gibernau, Max Biaggi, Alex Barros et Capirossi n'ayant pas manqué leur tour de trôner sur la première marche du podium.

Biaggi et Barros doivent encore, cette saison, retrouver le chemin du succès, après avoir changé de machines au cours de l'hiver. Alors que l'un est passé d'une Yamaha d'usine à une Honda privée, l'autre a pris le chemin inverse, mais ni l'un ni l'autre n'a encore pu s'affirmer comme un solide challenger. L'Italien et le Brésilien ont, néanmoins, de beaux palmarès à Assen, Biaggi y ayant dominé Rossi en 2001. Cette victoire était venue s'ajouter aux deux déjà obtenues en 250cc, en 1994 et 1995. En treize départs sur ce circuit, Barros a signé une victoire et quatre podiums. Pour les deux pilotes, ce week-end constituerait le coup d'envoi idéal de leur saison, d'autant plus que Max fêtera son 32ème anniversaire jeudi.

Même s'il n'a pas l'expérience de Rossi, Capirossi, Biaggi ou Barros, le débutant Troy Bayliss connait parfaitement le circuit d'Assen. C'est l'une des rares pistes également empruntée par le Superbike et le pilote Ducati y a de bons souvenirs. Vainqueur en 2001, il s'était ainsi assuré le titre mondial. Champion du monde de Superbike, Colin Edwards s'est également imposé à Assen et se verrait bien réaliser un bon résultat, après une brillante septième place sur la grille en Espagne.

Depuis qu'il pilote la Suzuki GSV-R, Kenny Roberts ne s'est qualifié qu'une seule fois sur la première ligne et c'était à Assen, en 2002. Forfait, il n'aura malheureusement pas l'occasion, cette année, de répéter sa performance. Tombé au Mugello, l'Américain souffre de lésions internes à la poitrine et à l'abdomen et devrait être absent au moins jusqu'au Grand Prix d'Angleterre, le 13 juillet prochain. Il est remplacé, ce week-end, par Yukio Kagayama, engagé dans le championnat britannique de Superbike, sur une Suzuki. Figure également parmi les engagés le pilote Kawasaki Alex Hofmann, bénéficiaire de sa troisième wildcard de la saison.

Tags:
MotoGP, 2003, Gauloises Dutch TT

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›